6.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

COVID-19. Plus de 16 mille patients hospitalisés en une seule journée : du 20 juillet au 20 août, le mois du chaos dans les hôpitaux algériens

- Advertisement -
- Advertisement -

Entre le 20 juillet et le 20 août dernier, les hôpitaux algériens ont subi une situation chaotique avec une explosion régulière du nombre des cas hospitalisés pour les formes les plus graves de l’infection COVID-19.  Saturation des services des unités COVID-19, pénurie de l’oxygène médical, nombre élevé des décès, etc., les soignants algériens ont vécu durant cette période des moments pénibles, voire cruels à cause des ravages de la 3e vague de l’épidémie COVID-19. Les chiffres sont, d’ailleurs, effarants. 

Le 9 août dernier, les hôpitaux algériens ont enregistré pas moins de 16 032 patients hospitalisés pour Covid-19. C’est le pic le plus élevé depuis le début de la 3e vague de l’épidémie sur l’ensemble du territoire national, nous apprend à ce propos l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme scientifique officiel relevant du ministère de la Santé et chargé de mener des enquêtes sanitaires sur le terrain pour déterminer l’ampleur précise des épidémies menaçant la santé publique dans le pays.

Le même organisme nous apprend, par ailleurs, que la moyenne des hospitalisations des cas graves de COVID-19 au cours de la période s’étalant entre le 20 juillet et le 20 août dernier, est respectivement de 11 956,6 patients – 14 463,7 patients -15 684,3 patients et de 13 804,1 patients, soit des taux d’augmentation de +21,0 %, +8,4 % et de -12,0 %. Ainsi, il aura fallu attendre la semaine s’étalant du 13 jusqu’au 20 août dernier pour observer une légère décrue qui ne signifie pas, pour autant, un début de soulagement pour les hôpitaux algériens.

Les chiffres officiels de l’INSP nous apprennent, par ailleurs, que la proportion de malades hospitalisés est de 42,7 % pour le Centre, de 25,6 % pour l’Est, de 22,2 % pour l’Ouest et de 9,6 % pour le Sud au cours de la période s’étant du 13 jusqu’au 20 août dernier. Les hôpitaux des wilayas du centre du pays ont été les plus exposés aux ravages et dégâts de la 3e vague de l’épidémie.

Signalons enfin que  le nombre moyen d’hospitalisation est de 13 804,1 au 20 août dernier soit un taux moyen de 32,4 patients hospitalisés/jour pour Covid-19 pour 100 000 habitants. Sept wilayas rapportent un taux moyen d’hospitalisation supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants. Ce sont Tizi Ouzou (82,25 cas/100 000 hab), Bejaïa (71,36), Tissemsilt (66,33), Tlemcen (64,57), Tipaza (58,90), Laghouat (50,93) et Bouira (50,73). Il s’agit des wilayas les plus touchées en Algérie par les hospitalisations des cas graves de COVID-19.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

15 COMMENTS

  1. Aux États-Unis pour avoir 280000 cas positifs par jour ca veut dire qu’ils ont effectué ce jour la au moins 3 millions de tests gratuits pour la population… alors qu’en Algérie la junte n’effectue pas même pas 100 tests gratuits par jour pour toute l’Algérie !
    Fakou!!!

  2. @karim70,
    Je viens de lire l’éditorial d’un site marocain supposé sérieux : »l ‘Algérie , à peine quelques mois, après son indépendance a attaqué le Maroc à Figuig (1963).
    Mille fois Israel plutöt que les larves du maroc.
    Vous êtes très fier d’Amgala quelques centaines de jeunes appelés algériens contre 6 bataillons des FAR encadrés par des officiers français, pourquoi ne parlez vous pas de la vengeance de l’armée algérienne? Amagala 2, quasiment tout un bataillon des FAR passé au couteau par les commandos algériens.

  3. @[email protected] Boumedienne avait riposté 15 jours plus tard avec Amagala II et là c’était nos forces spéciale…
    J’étais à Béchar à l’époque ( la belle époque) et on a suivi l’opération heure par heure…ils sont revenus avec 125 soldats marochiens vivants , les autres soldats amrochiens présents…c’était oeil pour oeil , dent pour dent…
    Chadli les a échangé en 1987 contre les appelés fait prisonniers
    Amagala est toujours sous contrôle du Polisario à ce jour

  4. @karim70
    Je ne peux m’empêcher d’être obscène avec des cafards de ton genre. Vas donner ton cul au mokadem du coin.
    Minable, veule, perfide, sournois et lâche, les caractéristiques du sujet du maître du royaume.

  5. @[email protected] esclaves du baron de la drogue…on lit les comptes rendu officiel du royaume du cannabis…chaque jour il y’a plus de cent morts ( officiellement)…des milliers de malades hospitalisés chaque jour( 25% des tests étaient positifs)
    Début aout, les hôpitaux étaient débordées …l’état d’urgence sanitaire, le confinement et les restrictions de déplacements ont été prolongé jusqu’au 31 octobre 2021
    le royaume de la drogue est sur la liste rouge pauvre con

  6. @zakaria75
    J’étais aussi à Bechar dans une compagnie d’artillerie de campagne (d30). J’étais supposé terminer mon service national fin 75, nous avons avons été retenus jusqu’à fin 76 (36 mois au lieu de 24) .J’étais aspirant

  7. LamaraRat s’est pris un vent par l’ambassadeur du Roi du Maroc qui a refusé de se rendre à sa convocation après l’annonce laborieuse de la rupture des relations diplomatiques fantômes qui a duré… deux longues heures!!!
    Talleyrand a qui on demandait pourquoi il mettait à la poubelle sans les lire les très longues dépêches de son ambassadeur en Hollande a répondu que quand on a raison on ne fait pas 40 pages.

  8. Un conseil : arrête de manipuler Ce genre d’informations, tu n’y comprends goutte. Les + de 16000 que tu mentionnes est le nombre de patients présents dans les hôpitaux à cette de date; il y a des patients hospitalisés depuis 10 jours, d’autres depuis 1, 2… Jours.
    Ce n’est en aucun cas le nombre de patients hospitalisés en une journée.
    Un peu de professionalisme ya Si Abdou

  9. @Axis [email protected] le marochien, esclave du baron de la drogue, le Roi du royaume du cannabis a prolongé l’état d’urgence sanitaire au 31 octobre 2021, avec restrictions et confinements
    Le Maroc est sur la liste rouge espèce d’abrutis

    Il y’a des centaine de morts par jour au royaume du cannabis , le pays je sais c’est que des esclaves cela ne comptent pas