9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

COVID-19. Inquiétante hausse du nombre des patients hospitalisés en réanimation dans plusieurs wilayas en Algérie

- Advertisement -
- Advertisement -

Si le nombre des cas hospitalisés liés au coronavirus COVID-19 est en baisse en Algérie au cours de ce mois d’août par rapport au mois de juillet passé, il n’en demeure pas moins que le nombre des cas liés au coronavirus COVID-19 et admis en réanimation est en constante hausse dans plusieurs wilayas notamment les wilayas abritant les foyers les plus actifs du coronavirus COVID-19.  C’est du moins ce que souligne un rapport officiel réalisé par l’Institut National de la Santé Publique (INSP) en Algérie.

L’INSP est l’un des rares organismes publics en Algérie qui publie des données scientifiques très fiables sur la situation épidémiologique qui prévaut dans notre pays. Et pour cause, l’Institut National de la Santé Publique a pour objet de réaliser des travaux d’étude et de recherche en santé publique permettant de fournir au ministère de la santé les instruments scientifiques et techniques nécessaires au développement des programmes d’action sanitaire et de promotion de la santé publique et à leur coordination intra et intersectoriel.
Dans son bulletin sur la situation sanitaire du pays datant du 24 août dernier, l’INSP affirme que dans la wilaya de Annaba, il est observé une importante augmentation du pourcentage de patients hospitalisés en réanimation. Ainsi jusqu’au 18 mai, ce pourcentage moyen a été de 4,7 % jusqu’au mois de  juin, puis il a augmenté progressivement à 6,7 % en juillet, et en août, il est de 9,1 %. Cela signifie que près de 10 % des personnes hospitalisées à cause du coronavirus COVID-19 sont admises en réanimation à Annaba. Ce qui représente une immense charge pour les services de réanimation.

De son côté,  la wilaya de Sétif a notifié un nombre élevé d’hospitalisations en réanimation, nous apprend le rapport de l’INSP.  La proportion moyenne globale est de 9,7 % et les proportions maximales sont notifiées en juillet. Les proportions moyennes pour chaque mois sont de 6,1 %, 6,6 %, 18,6 % et 7,5 % respectivement en mai, juin, juillet et en août.

En mai et juin, la wilaya de Ouargla hospitalise en réanimation en moyenne moins de 5,0 % des patients (4,5 % en mai et 4,9 % en juin), puis on observe une hausse en juillet (6,0 % en moyenne) et encore plus en août avec 7,5 % en moyenne. Là aussi, nous assistons à une hausse inquiétante du nombre des personnes soignées en réanimation dans cette wilaya du sud du pays.

A Tipaza, la proportion moyenne sur toute la période épidémique est de 2,9 %. Les proportions moyennes les plus basses sont enregistrées en Juin (1,2 %) et en juillet (1,6 %). La proportion moyenne la plus élevée est retrouvée en mai (5,2 %). Au mois d’août, cette proportion moyenne est de 3,8 %. La situation des hôpitaux dans la wilaya de Tipaza est donc stable et cette wilaya s’en sort beaucoup mieux par rapport aux autres wilayas touchées de plein fouet par l’épidémie du coronavirus COVID-19.  Notons enfin que les pourcentages d’hospitalisation en réanimation les plus bas sont observés dans la wilaya d’Oran, en effet, le pourcentage moyen est de 1,5 % avec des extrêmes allant de 0 % à 6,5 %.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -