6.9 C
Alger
dimanche, février 5, 2023

Confidentiel. Tahar Allèche, le patron de l’aéroport d’Alger, envoie un émissaire au général Abdelaziz Medjahed pour « sauver sa peau »

- Advertisement -
- Advertisement -

Le controversé patron de l’aéroport d’Alger, Tahar Allèche, tente une nouvelle fois d’échapper à la justice algérienne et de « sauver sa peau » de toutes les affaires de corruption dans lesquelles il est impliqué en entrant en contact avec un haut responsable de la Présidence de la République, le général Abdelaziz Medjahed, le conseiller du Président Tebboune, chargé des questions sécuritaires et militaires. 

C’est un certain Chakib Berrah, chef du département d’exploitation au niveau de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA), qui tente depuis plus de 24 heures d’entrer en contact avec le général Abdelaziz Medjahed pour plaider la cause de Tahar Allèche. Chakib Berrah est le fils de l’ex-magistrat madame Mouhamdi épouse Berrah. Le général Abdelaziz Medjahed est un parent à la belle-mère de Chakib Berrah, l’un des plus proches collaborateurs de Tahar Allèche depuis 2006. Tahar Allèche veut exploiter les relations familiales de Chakib Berrah avec un haut responsable de la Présidence de la République afin de tenter de ralentir ou de bloquer les procédures judiciaires qui ont été déclenchées à son encontre.

Cette tentative désespérée s’explique par la récente décision judiciaire qui lui a été parvenue jusqu’à son bureau à l’aéroport d’Alger. Tahar Allèche a été une nouvelle fois placé sous interdiction de quitter le territoire national (ISTN) car l’instruction judiciaire dont il fait l’objet depuis le printemps 2019 a été relancée après avoir été bloquée depuis l’été 2019 à la suite de l’intervention musclée de plusieurs de ses protecteurs comme le général Wassini Bouazza, l’ex-patron de la DGSI des services secrets, ou Khelifa Lounissi, l’actuel patron de la police algérienne.

Cette fois-ci, Tahar Allèche tremble de peur et sait pertinemment qu’il risque de ne plus échapper à une véritable inculpation pour corruption, abus de fonctions, trafic d’influence et octroi de privilèges illicites. Algérie Part a publié de nombreuses enquêtes sur les agissements illicites et pratiques de corruption de l’actuel patron de l’aéroport d’Alger. Nous y reviendrons dans nos prochaines publications.

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -