Confidentiel. M’henna Djebbar promu patron du renseignement extérieur à la place d’Abdelghani Rachedi

0
531

Le général-major M’henna Djebbar, l’un des plus célèbres hauts gradés de l’Armée algérienne et l’un des caciques de l’institution militaire algérienne des années 90, devra être promu premier responsable de la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE), le renseignement extérieur algérien, en remplacement du général-major Abdelghani Rachedi qui devra être admis à la retraite en raison de son état de santé jugé très fragile, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Abdelghani Rachedi souffre effectivement d’une maladie handicapante qui a nécessité récemment son hospitalisation en France, comme il avait été révélé auparavant par Algérie Part. M’henna Djebbar devra ainsi le remplacer et diriger la DDSE qui a été déstabilisée depuis début 2021 par de multiples changements brusques opérés au sein de sa direction. De nombreux anciens officiers de la DDSE sont également impliqués dans un vaste complot contre la sécurité nationale qui vient d’éclater récemment à Alger à la suite des investigations menées par les enquêteurs du CPO d’Antar comme il a été révélé récemment par Algérie Part. 

M’henna Djebbar aura donc la délicate mission de redresser la DDSE pour stabiliser ce service secret névralgique pour l’Etat algérien. Selon nos informations, son installation officielle à la tête du renseignement extérieur est prévue dans les jours à venir. M’henna Djebbar signe ainsi son grand retour au plus haut sommet de la hiérarchie militaire du pouvoir algérien.

Réhabilité après avoir été emprisonné par le défunt Ahmed Gaid Salah de fin octobre 2019 jusqu’à fin juillet 2020, M’henna Djebbar avait occupé le poste de directeur de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA) de 1995 jusqu’à fin de l’année 2013. Il a toujours été considéré comme l’un des piliers des arcanes du pouvoir militaire algérien depuis les années 90. Il avait dirigé en décembre 2013 le Bureau d’organisation, qu’occupait le général-major Lakhdar Tireche, appelé à lui succéder à la tête de la DCSA. M’henna Djebbar avait même été pressenti en 2014 pour remplacer le général Toufik à la tête du DRS. Il était l’un des lieutenants les plus fidèles au général Toufik et aujourd’hui, il est aujourd’hui l’un des cerveaux du nouveau pouvoir algérien. Il avait dirigé aussi un nouveau service de renseignement créé en novembre 2021, à savoir la Direction Générale de la Lutte contre la Subversion (DGSL) chargé de surveiller et de neutraliser les mouvances politiques radicales considérées comme une menace contre la sécurité nationale. Ce dernier service secret sera dissout, selon nos sources, et ses éléments devront être rattachés à la DDSE que dirigera M’henna Djebbar.