Confidentiel. Les ventes du pétrole brut ont rapporté à peine 5,3 milliards de dollars à l’Algérie en 2020

9
1630

L’année 2020 est la plus belle des démonstrations que l’Algérie ne peut pas continuer de dépendre maladivement de ses hydrocarbures. Les bouleversements géostratégiques et économiques qui ont caractérisé cette année 2020 ont démontré qu’un nouveau monde est en train de naître. Un monde qui sera basée sur de nouvelles sources d’énergie, de nouveaux rapports de force entre les producteurs des matières premières et leurs consommateurs. Un monde où la souveraineté économique des pays est devenue une nécessité absolue. En 2020, les ventes du pétrole brut ont rapporté à l’Algérie à peine 5,3 milliards de dollars, a appris Algérie Part au cours de ses investigations au cours desquelles il a accédé à de nombreux documents confidentiels de la compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach. 

Le bilan de toutes les ventes et exportations du pétrole brut de l’Algérie n’a pas dépassé en 2020 les 5,37 milliards de dollars. Avec ces recettes, l’Etat algérien ne pourra même pas financer le secteur de l’Education nationale qui nécessite un budget de 7 milliards de dollars pour assurer son fonctionnement correct. C’est vous dire que l’Algérie est en train de perdre son statut de pays pétrolier important sur l’échiquier mondial. Pourquoi ? Parce que la production algérienne est en chute libre et les exportations sont de plus en plus faibles en raison des fluctuations sur le marché mondial et de l’augmentation des besoins internes d’un marché national qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

En 2020, la production algérienne du pétrole n’a pas dépassé les 800 mille barils par jour. Pis encore, elle flirtait régulièrement avec le seuil des 750 mille barils par jour. En raison de la politique des quotas négociés par les pays de l’OPEP+, l’Algérie ne pouvait pas atteindre les 900 mille ou les 1 million de barils de pétrole qu’elle réalisait en 2018.  A ces bouleversements mondiaux, l’Algérie doit affronter aussi la baisse du niveau des réserves de ces champs pétroliers comme ceux du bassin de Hassi Messaoud et le tarissement progressif de plusieurs autres réserves. En clair, même après la fin de la pandémie de la COVID-19, la production algérienne pourra à peine atteindre les 900 mille barils par jour en raison du manque d’investissement productif consenti en 2020 pour explorer de nouveaux champs et la baisse brutale des investissements étrangers dans le secteur des hydrocarbures en raison des problèmes de mauvaise gouvernance interne à Sonatrach et l’instabilité politique de l’Etat algérien qui n’inspire pas confiance aux grosses compagnies pétrolières internationales.

L’année 2021 sera donc une année encore difficile pour le pétrole algérien. La consommation interne est passé de 400 mille barils par jour en 2017 jusqu’à près de 600 mille barils par jour depuis 2019. La forte consommation nationale en carburants et divers produits pétroliers laisse peu de place aux exportations à l’étranger qui procure à l’Etat algérien des devises.

Ainsi, même si les 23 pays de l’OPEP élargi (l’OPEP+) vont assouplir leurs quotas de production historiques mis en place en avril afin de soutenir les cours du pétrole qui se sont effondrés sous l’effet de la crise sanitaire, l’Algérie sera confrontée à des difficultés énormes sur plusieurs plans qui l’empêcheront de réaliser de conséquentes ventes et exportations de pétrole brut en devises.

Il faut savoir que l’Algérie sera encore otage en 2021 des pays du cartel, la Russie et une dizaine d’autres pays pétroliers qui sont réunis dans le cadre de l’alliance dite « OPEP + », qui a mis en place, depuis 2016, une politique de quotas par pays. L’accord prolonge cette orientation, en permettant une légère augmentation de la production à partir du 1er janvier 2021. Le consensus – trouvé difficilement – prévoit également des réunions mensuelles des pays pour contrôler l’application de l’accord et son éventuelle reconduction. Un débouché auquel ne s’attendaient pas les observateurs, et qui illustre au grand jour les fragilités de l’alliance OPEP +. Cela signifie qu’en 2021, d’autres quotas seront obligatoires pour soutenir les prix du baril. Et donc la production algérienne ne pourra pas être maximale et ses exportations vont en pâtir.

L’Algérie ne pourra donc pas compter sur son pétrole brut pour renflouer ses caisses. Les dirigeants algériens ont du mal encore à comprendre cette vérité. Il est plus que jamais temps de penser à l’après-pétrole en Algérie si elle veut survivre aux crises à venir.

 

 

9 COMMENTS

  1. Finie la manne pétrolière!Dieu et les français vous ont donné le gaz et le pétrole,vous l avez utilisé à mauvais escient!Vos responsables amassent argent sur argent et le thésaurisent dans les paradis fiscaux.Khadhafi n avait pas confiance en les banques occidentales et plaçait son argent dans les pays asiatiques,la Libye post-kadhafi a perdu tout cet argent,personne ne sait où il est!!L Algérie,imitant Kadhafi à perdu le sien aux EAU!Elle ne peut pas en parler vu son énormité,elle ne peut que le taire!Adieu l argent du gaz et du pétrole!!Maintenant il faudra s attendre au pire:diinution des moyens d extraction et celle du prix!On se dérige vers la disette!Même le nid on l a pas bien fait:l intérieur est hostile,le voisinage est amer!Le pauple nord-africain amazigh à95% est martyrisé par les belliqueux arabo-islamiste!

  2. Le jour où il n y aura plus de pétrole, qu’allez-vous faire.
    Le japon et la Corée du Sud n’ont pas de pétrole et sont des puissances économiques mondiales.
    C’est une question de culture et d’éducation, avant tout.
    Si vous n’avez pas ces deux valeurs, vous serez toujours les derniers de la classe.

  3. Nous(nord-africains)sommes des kabyles à 95%,les chaouis,les Mzab,les Touareg..les swassa;les zayan les rifains,les arabisés parmi nous doivent se solidariser avec nous!Nous appelons les vrais arabes(5%) àce que sorte d eux un brave homme à l instar des berbères Ben Badiss et Almokhtar Soussi et dire enfin:l Afrique du Nord est amazighe,rien qu amazighe,l arabité est loin,très loin!Nous adorons Dieu et le Coran est entre nos mains et ça s arrête là!Nous n avons que faire ni de la Palestine ni de l orient en général.La situation est dangereuse,le monde est dangereux,Dieu nous dit de ne pas nous jeter à notre ruine!!violà,Monsieur Kabilos!Les islamistes ne s attaqueront pas aux Kabyles,la communauté internationale les protégera comme elle a protégé les kurdes in extremis,les responsables seront jugés!Ils nous appartient à nous tous,imazighen parsemés de quelques arabes de veiller à notre sécurité sans vibrer en direction de l orient,ça créera des fissures qui finiront par faire tomber la demeure!Pour vous dire tout,je suis pour une juinte militaire en Algérie,une dictature même mais éclairée,rajeunie et bannissant les slogans surannés et revenant à son milieu naturel:l AFRIQUE DU NORD,ni Cuba ni Corée du Nord,l Afrique du Nord al amazighia!Ce sera ça la nouvelle Algérie et la nouvelle Afrique du Nord!Merci!Agissons tant qu il est encore temps,ça presse

  4. @Kabylos,pour vous rassurer encore,je vous le jure que le monde entier déteste les islamiste.La Chine déteste les Ouigours et les maltraite actuellement,l inde va ensevilir le Pakistan,sa bombe avec,l Europe,vous la voyez,elle légifère contre les musulmans etc.Pour vous dire tout les islamistes,s ils continuent comme ça,vont jeter tous les musulmans dans un massacre cent fois plus grand que celui subi par les juifs en Allemagne nazie!Sauf que les juifs ont été massacrés pour la simple raison qu ils étaientjuifs tandis que les islamistes cherchent à envahir la planète toute entière,l arabiser,la dominer,exploiter ses femmes et filles,prélever des tributs(jizias) etc!LLe monde,la Chine,la Russie,le Brésil,les philipines et même l Amérique du sud où les arabo-islamistes commencent à émerger,ne laisseront jamais passer ce funeste projet islamiste!Vous avez vu l explosion de l aéroport de Beirut?Des bombes cent fois plus puissantes sont fabriquées spécialement pour lutter contre les islamistes!Anéantir un grand nombre en une minute!Une sorte de mini-bombe atomiqueCe n était qu un essai!Le monde veut écarter les arabo islamistes!J espère que les nôtres comprendront et épargneront à notre Afrique du Nord le supplice à venir en nous déclarant tous de Tamazgha!le seul argument qui puissent changer d avis aux maîtres du monde

  5. @Kabilos,je vous ai pas parlé de la Turquie,on est en train de lui préparer des fronts,syrien,arménien,irakien,qatari(présence de troupes turques sur son sol),grec,chypriote etc!On va la ligoter par des sanctions économiques américano-occidentalo-arabes avant d actionner lesdits fronts!Comme une vache destinée au démembrement!Istanbul ne sera bientôt plus une ville musulmane mais bel et bien européenne et…J ai dit ça ça fait plus de cinq ans sur un site marocain puis il y a une année sur un site francophone algérien,puis il y a à peu près quatre mois sur un journal électronique tunisien.Aujourd hui je suis chez Algérie Part!je vous salue et à travers vous tous les algériens!

  6. Je vois tristement qu’un article sur la production petroliere derive facilement vers d’autres sujets brulants mais hors propos: kabyle;islam;palestine;maroc;turquie; etc..ce qui n’apporte rien en termes de contribution positive sur les recettes petrolieres et les politiques energetiques. ..A ce sujet; je pense qu’il faut se mettre au diapason mondial de la transition energetique qui s’est impose; dont on a un ministre en titre;a l’heure ou le monde se tourne vers l’hydrogene comme source intarissable et d’autres sources…les autres leviers sont aussi la production solaire; l’economie de l’energie. Donc place a la recherche scientifique la seule richesse et exit la demagogie;les slogans;et la politique de l’autruche.

  7. Kabylos!…je répondrai plus tard a ton commentaire qui faite de moi un raciste, car comme tout kabyliste malhonnête tu feins d’ignorer la différence entre braves kabyles et aventuriers kabylistes…ce n’est pas le sujet du jour. ton commentaire et ceux qui te répondent dans leur majorité marocains font étalage de leur racisme et de leur haine envers les arabes et les arabisés!…tu parles d’islamistes qui vont attaquer les kabyles , alors que tu sais bien que presque tous les chefs politiques du fis sont des kabyles abassi en premier même s’il est né à Sidi Okba. De même des chefs terroristes des GIA qui sont a presque 100% kabyles de djaafar el afghani a drukel en passant par les frères hattab, capitaine laayachi , mohamed said et mohamedi said. Sans oublier que le drs de ton cousin kabrane toufikfix est kabylisé à 100%…..alors tu vois que ce sont bien les kabylistes et non les kabyles qui exercent la violence quelque soit leur camp. En permettant ce genre de commentaire Zemarra s’enfonce car i répondra bien un de ces jours devant les tribunaux.

  8. Les kabyles sont toujours à revendiquer leurs spécificités, le fait qu’ils sont opprimés dans un pays arabe donc forcément contre leurs intérêts ect…mais dès qu’ils sont au pouvoir, ça devient les pires escrocs et s’accommodent bizarrement très bien avec les barbus.
    Bref, ce qui nous divise, ce n’est pas l’appartenance géographique mais bien la cupidité.