9.9 C
Alger
vendredi, février 3, 2023

Confidentiel. Les liaisons troublantes entre la nouvelle présidente du tribunal de Sidi M’hamed et Tebboune

Array
- Advertisement -
- Advertisement -

Dounia Guellati, la nouvelle présidente du tribunal d’Abane Ramdane (Sidi M’hamed) à Alger entretient une proximité inquiétante et troublante avec l’entourage direct d’Abdelmadjid Tebboune, ex-premier ministre, et candidat aux élections présidentielles du 12 décembre prochain, a-t-on appris au cours de nos investigations. 

Le père de Dounia Guelllati, Amar Guellati, est un ami intime à Abdelmadjid Tebboune avec lequel il a travaillé pendant des années dans le secteur de l’Habitat. Le père de la présidente du tribunal de Sidi M’hamed fut pendant des année le président-directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), l’une des entreprises stratégiques dans le secteur de l’habitat en Algérie. Un poste qu’il a pu occuper grâce à son amitié et proximité avec Abdelmadjid Tebboune qui avait dirigé le secteur de l’Habitat de manière régulière de 2012 jusqu’à 2017.

L’amitié qui lie le père de la présidente du tribunal de Sidi M’hamed à Tebboune cause un véritable problème pour deux raisons. D’abord, l’affaire de Khaled Tebboune, le fils d’Abdelmadjid Tebboune qui croupit à la prison d’El-Harrach depuis l’été 2018 en raison de ses affaires douteuses avec le milliardaire « Kamel le Boucher », le principal suspect dans le scandale de la cocaîne du Port d’Oran, est toujours en suspens au niveau du tribunal de Sidi M’hamed. Après avoir été transféré momentanément à la Cour Suprême pour trancher sur la recalcification des peines et des délits, le dossier de Khaled Tebboune devra revenir une nouvelle au tribunal de Sidi M’hamed où le fils de l’actuel candidat aux élections présidentielles devra certainement être jugé. Nous sommes de ce fait face à une situation de véritable conflit d’intérêt au regard de la proximité de Dounia Guellati avec la famille Tebboune.

Ensuite, en prévision des prochaines élections présidentielles du 12 décembre prochain, l’appareil judiciaire jouera un rôle déterminant dans son bon déroulement et la surveillance de la transparence de ses résultats. Et la désignation de Dounia Guellati à la tête du tribunal le plus stratégique à Alger risque de favoriser les intérêts d’Abdelmadjid Tebboune lors du futur scrutin présidentiel. Pour toutes ces raisons, le cas Dounia Guellati ne va pas cesser de faire couler beaucoup d’encre.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -