Confidentiel. Le jour même de son remplacement, Amine Mesraoua a demandé son maintient en tant que conseiller du nouveau PDG d’Air Algérie

0
525

Amine Mesraoua, l’homme qui assurait l’intérim depuis janvier 2021 à la tête d’Air Algérie à la suite du limogeage de Bakhouche Allache, s’est visiblement trop habitué au pouvoir et à ses privilèges. Preuve en est, le jour même de son remplacement par le nouveau PDG d’Air Algérie, Yacine Benslimane, lors d’une cérémonie d’installation organisée par le ministre des Transports, Abdallah Moundji, le 18 juin dernier, Amine Mesraoua a demandé ouvertement son maintien au sein de la Compagnie en tant que conseiller auprès du nouveau PDG, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Amine Mesraoua a formulé cette demande auprès de Yacine Benslimane le jour même de son installation comme nouveau PDG d’Air Algérie. Le nouveau patron de la compagnie aérienne nationale n’a pas répondu ouvertement à cette demande inouïe et extravagante préférant ainsi ménager la sensibilité d’un Amine Mesraoua déstabilisé par cette décision fatale de sa non-reconduction dans ses fonctions.

Selon nos sources, Amine Mesraoua espérait ardemment sa « régularisation » dans son poste de PDG d’Air Algérie. Plusieurs de ses collaborateurs s’attendaient, d’ailleurs, à sa « permanisation » croyant savoir que leur patron était épaulé et soutenu par des dirigeants influents au plus haut sommet du pouvoir algérien. Grande fut leur désillusion lorsque le choix Palais Présidentiel d’El-Mouradia s’est porté définitivement sur Yacine Benslimane.

Ce dernier a été sélectionné par la Présidence algérienne principalement en raison de son parcours international jugé par certains conseillers de Tebboune comme « une solide expérience » qui sera utile pour le redressement d’Air Algérie. Yacine Benslimane détient notamment un master en management obtenu à l’Ecole nationale de l’aviation (ENAC) de Toulouse et il a surtout été directeur général Algérie pour la compagnie française désormais disparue Aigle Azur, et a travaillé à la gestion des services aéroportuaires à Alger-Houari Boumediene.