2.9 C
Alger
mercredi, février 1, 2023

Confidentiel. La production du vaccin Spoutnik V en Algérie compromise et reportée jusqu’à décembre faute de transfert de technologies

- Advertisement -
- Advertisement -

La projet de la production du vaccin Spoutnik V en Algérie est plus que jamais compromis, a pu apprendre Algérie Part au cours de ses investigations. Ce projet qui devait entrer en vigueur à partir de ce mois de septembre a été finalement reporté jusqu’au mois de décembre prochain car les discussions avec les partenaires russes ont connu de nombreux blocages en raison notamment du refus obstiné des partenaires de russes de garantir un transfert des technologies vers l’Algérie. 

Pis encore, il semble que le laboratoire Gamaleïa, où le vaccin anti-Covid-19 russe Spoutnik V est fabriqué, rechigne à collaborer activement avec la société publique spécialisée dans la fabrication des médicaments SAIDAL. Cette dernière n’a pas présenté suffisamment de garanties financières et scientifiques pour s’assurer de la réussite de ce partenariat industriel inédit dans l’histoire de l’Algérie.

Le courant ne passe pas entre les partenaires russes et Saidal. Cette dernière ne bénéficie pas de la confiance du laboratoire Gamaleïa, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations d’autant plus que le fabricant russe avait initié des négociations avancées depuis janvier 2021 pour concéder le projet de la production en Algérie du vaccin russe anti-COVID au groupe privé Frater-Razes fondé et dirigé depuis 1992 par l’homme d’affaires Abdelhamid Cherfaoui.

Le groupe Frater Razes a été considéré par les partenaires russes comme un opérateur privé ambitieux qui a pu s’imposer dans le secteur pharmaceutique en Algérie en tentant notamment de se développer dans la biotechnologie. Frater Razes a déjà deux produits issus de la biotechnologie dont un est déjà sur le marché et un deuxième est en cours. Pour l’avenir, ce groupe privé envisage de lancer la production de quatre autres produits alors que l’objectif est d’arriver à 33 produits issus de la biotechnologie. Ce groupe privé a réalisé un chiffre d’affaires de 30 milliards Da, soit l’équivalent de 190 millions d’euros. Ces qualités ont séduit le fabricant russe qui souhaitait développer la production de son vaccin anti-COVID en Algérie avec ce partenaire privé. Mais les autorités algériennes ont dit non à cette option et le groupe privé algérien a été exclu de pourparlers avec le fabricant russe pour qu’il cède sa place au groupe public SAIDAL.

Mais il semble que Saidal n’a pas su convaincre les partenaires russes, à savoir le RDIF, le fonds souverain russe derrière le financement et la commercialisation du vaccin russe contre le coronavirus, et l’Institut de recherche Gamaleïa d’épidémiologie et de microbiologie, anciennement connu sous le nom de Centre fédéral de recherche NF Gamaleïa pour l’épidémiologie et la microbiologie. Selon nos investigations, les partenaires russes ont formulé de nombreuses exigences à Saidal pour qu’elle puisse se conformer aux normes sécuritaires et scientifiques indispensables à la mise en place d’une chaîne de production du vaccin Spoutnik V.

Et pourtant, à Alger, une équipe multidisciplinaire a été créée auprès du ministère de l’Industrie pharmaceutique, ainsi qu’un comité chargé de l’aspect technique et technologique, et de la formation du personnel a été mis en place pour rassurer les partenaires russes qui ne semblent pas encore très convaincus par les capacités réelles de Saidal à se lancer dans ce nouveau défi scientifique. Saidal espérait commencer la fabrication des premières doses du vaccin russe anti-COVID à partir septembre 2021 et elle ambitionnait de produire 40 millions d’unités par an. Mais cet objectif ne risque pas d’être atteint car au rythme où vont les négociations avec les partenaires russes, la future usine de Constantine de production du vaccin anti-COVID ne risque pas d’être inaugurée au mois de septembre prochain. Selon nos sources, le mot « production » est, d’ailleurs, un pur fantasme parce que Saidal devra se contenter uniquement d’assurer l’embouteillage des doses du vaccin Spoutnik V. Les partenaires russes ne vont nullement partager un savoir scientifique ou technologique complexe qui a nécessité des sacrifices et de lourds investissements.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -

18 COMMENTS

  1. Encore un article baratin !!! Les russes eux mêmes ont du mal à le produire et d assurer les commandes à l étranger, alors pourquoi ENCORE sortir que ça vient des garanties financières Algérienne !?
    Tjrs la déformation avec les hyènes de l ouest pour commenter !!
    Hate de voir l hiver dans le nord du baboushistan pour lire vos commentaires mdr

  2. Loji,
    Qu’ont-ils produits depuis 62, à part la construction de mosquées ?
    Pas un hôpital digne de ce nom?
    Rien que du vent, même pas le blé qu’ils consomment alors que nous avons des terres arables.
    Mais bon Rabi iyjib.
    Bien à toi.

  3. Ya Naze,
    Explique nous juste pourquoi l’OMS dit que la Tunisie et le Maroc sont dans les standards internationaux niveau vaccination ?
    En Algérie même avec la santé des citoyens tes chouakers jouent au Rey Rey !
    Quant on ne sait rien faire, car la matière grise est partie ailleurs, on ne se donne pas des airs qu’on a pas.
    De janvier à Mai aucune dose de vaccin n’est arrivé en Algérie dixit le sinistre de la santé himself!!!!
    Est ce normal ?
    Vous ne savez pas entretenir une pelouse au bout de 60 ans d’indépendance, et vous voulez fabriquer des vaccins.
    EZALT OU TFER3IN.
    Ahlil.

  4. A savoir si ce vaccin est bon ou pas en tous les cas les européens le refusent, on nous a mis à la merci du monde entier et tant pis pour nous , le hiraq est entrain de disparaitre par les menaces du pouvoir, a chaque fois qu’il y a une manifestation ,le pouvoir les emprisonne et les accuse même de terroristes .

  5. Ya si Saber,
    Les seuls terroristes c’est cette junte de wled lahram, sans aucune légitimité, le Président corrompu qui à été à l’origine de toutes les malversations du secteur de l’habitat n’a été élu que par 4% de la population et encore ce score est déjà une belle magouille.
    l’Algérie est devenue une cocotte minute et le jour où le couvercle va sauter, je n’aimerais pas être à leurs places, car ils vont êtres lynchés tous comme ils sont.
    Quant aux vaccins, bien sûr que c’est une excellente chose, moi je suis vacciné depuis Janvier, et je ne regrette pas. Par contre la houkouma ta3 garagouz, eux ils sont tous vacciné c’est sûr et pas avec les vaccins Russes ou chinois, mais le peuple ils s’en foutent royalement, car pour eux dès qu’il ont un mal de dents ils prennent l’avion et vont se soigner avec l’argent du peuple dans les belles cliniques Européennes.

  6. Ils ont plus besoin de labos pour le vaccin ils ont annoncé l’ouverture de la grande mosquée dans une quinzaine de jours pour tous ,donc rokia dix fois par jour et ça règlera définitivement le problème du virus Covid-19. Allah yekbel

  7. L’Anjiri mizermane Dima Otokratik et PeuPopulaire n’a pas besoin de vaccins de kouffars non halalisés par la grande, très grande et éloquente Association des Oulamas (scusez du peu) de l’obscurantisme, des transes roqiantes et de la pensée magique. Comment être pessimiste quand tu peux compter sur un temple pharaonique comme la Mosquito du Nabot, avec son totem ithyphallique où les malades peuvent aller porter leurs doléances et que tu as des Instituts des Sciences Islamiques (s’il vous pli), ce sont des pare- feu infranchissables pour n’importe quel Firouss , conard à vie rousse 19 ou 119, avec variants Delta, Eta, Zêta ou Epsilon. Quand on a une sebha entre les doigts, il n’y a rien à craindre.
    Vous avez Missiou Evangelis Confutatis Maledictis Homo Tristus qui va certainement confirmer.

  8. Zemmar en service commandé pour le groupe Frater Razes…on est habitué comme au temps des Takhout l’usine de gonflage de pneu
    Saidal produit des vaccins avec la groupe Sanofi Pasteur, 3 vaccins de dernière génération de Sanofi Pasteur, les vaccins hexavalent et tetravalent, permettant l’immunisation contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, la poliomyélite et les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, ainsi que le vaccin quadrivalent contre la grippe saisonnière.( c’est le site de Sanofi qui le dit)

    Ton Frater est un petit labo …il faut des centaines de millions de $ d’investissements pour créer un laboratoire

    On peut s’attaquer »la junte » , le pouvoir » et tout ce qu’on veut mais là, il s’agit de cadres et techniciens algériens car Saidal c’est des salariés algériens qui produisent 115 333 milliers d’UV …pour résumer 115 millions de boites ou de Flacons
    Certaines sous licence ( Sanofi Pasteur) , d’autres des génériques

  9. en juin 2020 Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a estimé que le système de santé de l’Algérie est le « meilleur en Afrique

    « Notre système de santé est le meilleur au Maghreb et en Afrique, a déclaré le chef de l’Etat lors d’une entrevue avec des médias nationaux diffusée vendredi soir.

    Le président Tebboune a ajouté que l’Algérie est le seul pays en Afrique à effectuer des tests de Coronavirus sur les morts.

    https://www.youtube.com/watch?v=lSzy3vEp9fU.

  10. Dans le cadre de son engagement à livrer 1 million de doses de vaccins COVID-19, les premières doses données par le Danemark ont ​​été livrées à l’Algérie LE MOIS D AOUT

    Flemming Møller Mortensen, ministre de la Coopération au développement et ministre de la Coopération nordique du Danemark : « Je suis heureux que ce lot de vaccins puisse aider les Algériens. Personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité. C’est pourquoi le Danemark a fait don d’un million de vaccins et de 16 millions de dollars à COVAX – et nous nous engageons à continuer de faire notre part dans cette bataille contre la pandémie. »

    Genève, le 26 août 2021 – Les premières livraisons d’une promesse de don de 1 million de doses à COVAX par le Danemark sont arrivées, avec 57 600 doses du vaccin AstraZeneca (AZ) à l’Algérie le 26 août. Celles-ci seront suivies de près par une livraison de 115 200 doses au Maroc. Le Danemark fait don de doses à COVAX en plus des 16 millions de dollars qu’il a promis au Gavi COVAX Advance Market Commitment (Gavi COVAX AMC).

    Ce don du Danemark permet à COVAX de livrer plus de vaccins au troisième trimestre de cette année, avant que l’approvisionnement des accords d’achat de COVAX n’augmente au quatrième trimestre, ce qui signifie que davantage de personnes pourront désormais accéder aux vaccins, à un moment où les variantes constituent une menace majeure pour la santé et la stabilité mondiales.

    Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du vaccin : « Le gouvernement du Danemark est l’un des six donateurs originaux de Gavi, l’Alliance du vaccin et a continué à soutenir un accès équitable aux vaccins au cours des 20 dernières années. En plus de son financement déjà généreux de COVAX, les dons de doses du Danemark aideront à protéger les travailleurs de la santé et les personnes les plus à risque où qu’elles se trouvent et quel que soit leur niveau de revenu.

    Flemming Møller Mortensen, ministre de la Coopération au développement et ministre de la Coopération nordique du Danemark : « Je suis heureux que ce lot de vaccins puisse aider les Algériens. Personne n’est en sécurité tant que tout le monde n’est pas en sécurité. C’est pourquoi le Danemark a fait don d’un million de vaccins et de 16 millions de dollars à COVAX – et nous nous engageons à continuer de faire notre part dans cette bataille contre la pandémie. »

  11. Azul @morgane,
    La ripouxblik de l’Anjiri mizermane Dimotokratik i Papopulaire doit remercier la Céleste Providence de l’avoir nanti d’un Barzidane tellement brillant et adulé, pour preuve 4% du peuple d’ilotes se sont pricipiti por voti por loui, dont Evangelis Confutatis Maledictis Homo Tristus qui a rabattu sa tribou de chiyyatine, éventuellement pour ne pas manquer la fournée de cachir, comme dirait Cheikh Yahia De Lafontaine, sans doute par l’odeur alléchés…
    Wa ma ba3d … Nagh i apri …
    Tous les dons qui affluent vers Covax qui dispatche ensuite vers divers pays démunis sont des dons des pays kouffars nantis, allah ibarek ! aurait psalmodié le Dey Rey Rey en puisant dans son répertoire oxymore billah. Dans le cas de l’Anjiri mizermane il semble que c’est l’activisme non stop du kds recyclé, aujourd’hui affublé du titre très pompeux de «  l’immense diplomate et ministre d’Etat » Ram tan qu’il pourra Lalarmra. Le défi pour « l’immense diplomate et ministre d’Etat » Lalarmra n’est pas d’aller au ramassage des vaccins rabiots inutilisés ailleurs, comme d’autres vont au ramassage des champignons ou des airelles, mais de convaincre l’auguste aréopage de la Djam3iyate El Oulamas de l’obscurantisme et de la taille du silex, dont un de leurs dignes représentants est le détenteur du record du monde du Lancer de la Hidjara aux Jou Zoulimbik, afin d’obtenir le visa de Halalizasyou desdits vaccins. Et ça … Mon diou, on va lui souhiti Boune Chaansse !
    Vaut miou en rire jaune. Tebtebboune 4% +0,0005% pour son inflation verbeuse dimagoujik peut bien radoter dans son vase clos de sénile confondu dans ce labyrinthe de vieux grabataires sénescents.
    Il a donc délaissé lou miyyour systim hospitalier d’Afrique por alli soinyi son furoncle d’orteil ou sa goutte en Allemagne ! Evangelis Confutatis Maledictis Homo Tristus peut confirmer !
    Ah… Tchoum ! Aaahh … Tchoum ! O ji croi ke ji attrapi un coran d’air. Rassiri-vou jiti vakssini dou foua.
    Askouzi-moa por l’itirnuage.