9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Confidentiel. La justice algérienne veut libérer le fils du général-major Menad Nouba

- Advertisement -
- Advertisement -

Une juge d’instruction du tribunal de Mostaganem a décidé de remettre en liberté Sofiane Menad, le fils du général-major Menad Nouba, l’ancien patron de la gendarmerie nationale, qui avait été incarcéré le 12 mars dernier dans le cadre des poursuites judiciaires enclenchées sur les privilèges illicites et indus avantages obtenus par les deux enfants l’ex-patron de la gendarmerie nationale de la part de l’ex-wali de Mostaganem, Abdelwahid Temmar, placé sous mandat de dépôt par la Cour Suprême le 6 février dernier, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

La décision de la juge d’instruction près du tribunal de Mostaganem a suscité une très vive polémique car plusieurs autres personnes accusées dont 4 investisseurs privés ainsi que 4 cadres directeurs exécutifs se retrouvent toujours en détention dans le dossier de l’ex-Wali de Mostaganem entre juillet 2015 et août 2017 Abdelwahid Temmar.

Dés l’annonce de cette décision de la juge d’instruction de la 1ère Chambre du tribunal de Mostaganem en charge du dossier de l’ex-Wali Temmar, le parquet de Mostaganem, à savoir le Procureur de la République, a fait très rapidement appel contre l’ordonnance de libération du fils du général-major Menad Nouba provocant ainsi une véritable bataille judiciaire laquelle contraint Sofiane Menad de rester encore en prison jusqu’au moins le 1er septembre prochain date à laquelle la chambre  d’accusation près la Cour de Mostaganem doit trancher sur la conformité et la pertinence de cette ordonnance de remise en liberté

Il est à souligner que Sofiane Menad avait bénéficié en 2017 de plus de 8000M2 dans une zone touristique stratégique située à Stidia dans la wilaya de Mostaganem. Grâce à ce terrain de 8000M2, Sofiane Menad a obtenu via son entreprise Greenwich des crédits bancaires afin de financer le projet de la construction d’un village touristique luxueux doté de plusieurs bungalows. Mais, même après avoir obtenu ces crédits bancaires, le projet ne verra jamais le jour et l’assiette de terrain dans la zone touristique de Stidia n’a jamais été exploitée.

Pour rappel, le général-major Menad Nouba, l’ancien commandant de la gendarmerie nationale entre 2015 et 2018, avait été condamné le 31 octobre dernier par le tribunal militaire de Blida à une peine de 15 ans de prison ferme après avoir été reconnu coupable “d’enrichissement illicite”, “abus de fonction” et “biens mal acquis” dans plusieurs wilayas du pays comme Alger, Oran ou Tipaza.

Par ailleurs, la justice militaire avait ordonné la saisie de tous les biens du général-major Nouba Menad à l’exception d’une maison familiale située à Oran. Pour rappel, Nouba Menad était Chef d’état-major durant quatre ans au Commandement de la Gendarmerie nationale (CGN). Menad Nouba est originaire d’Oran. Âgé de 62 ans et père de 5 enfants, il est plusieurs fois diplômé des instituts d’études supérieures de la Gendarmerie nationale (GN) en France dans les années 1990. Il était aussi le directeur de la planification et des finances au CGN, il occupera le poste de commandant du 2e Commandement régional d’Oran, avant d’être muté au 6e Commandement régional de la GN de Tamanrasset.

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -