Confidentiel. Kada Berrahel, le Rebrab de l’ouest, tombe entre les mains de la gendarmerie nationale

0
34233

Kada Berrahel, le richissime homme d’affaires, l’un des oligarques algériens les plus influents et discrets à la fois, se trouve depuis trois jours au niveau de la brigade économique et financière de la gendarmerie nationale à Oran. Communément appelé le Rebrab de l’ouest en raison de sa grande implication dans l’industrie agroalimentaire notamment la fabrication du sucre à travers deux sucreries situées à Mostaganem et Oran, Kada Berrahel subit les interrogatoires des enquêteurs de la gendarmerie nationale à propos des opérations d’importation de plusieurs quantités considérables de sucre depuis le début des années 2000. 

Des opérations d’importation qui comportent de nombreux soupçons de transferts illicites de devises et de surfacturation, comme il avait été rapporté et révélé dans les articles précédents d’Algérie Part. En effet, nous avions rapporté et révélé que cet homme d’affaires algérien s’était longtemps associé avec Rachid Bettahar, milliardaire algérien établi à Genève et Paris, ami intime de l’ex-ministre de l’Industrie Abdesslam Bouchouareb, pour importer de grosses quantités de sucre et les commercialiser en Algérie.

Les enquêteurs de la gendarmerie nationale ont fini par lancer leurs investigations pour connaître les dessous de ce dossier délicat et méconnu jusque-là. Soulignons enfin que Kada Berrahel fut proche et intime avec plusieurs dirigeants et hauts responsables du régime Bouteflika comme Abdelmalek Sellal, l’ex-premier ministre, ou Mohamed Rougab, l’ex-secrétaire particulier influent auprès de l’ancien Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.