Confidentiel. Des longues réunions dans les balcons des bureaux : l’étrange pratique du PDG de Sonatrach

7
2035

Le climat malsain qui règne à Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures, a pris une dimension importante avec les nouvelles pratiques étranges que développe son PDG, Toufik Hakkar. Ce dernier s’est distingué récemment par un comportement très suspect allant jusqu’à organiser des réunions en aparté dans des lieux improbables comme les… balcons des bureaux des directions névralgiques de Sonatrach. 

En effet, au cours de la semaine passé, le PDG Toufik Hakkar, s’est déplacé jusqu’au siège de la compagnie à Ghermoul (Alger-centre) pour s’entretenir avec Fatiha NEFFAH, Vice-Président Activité Commercialisation du groupe Sonatrach. Etrangement, Toufik Hakkar n’a pas organisé sa réunion dans une salle de travail ou à l’intérieur de l’un des bureaux de la direction commercialisation. Non, loin s’en faut. Le PDG de Sonatrach s’est longuement entretenu avec Fatiha Neffah, près de deux heures, dans le balcon de son bureau ! Oui, une importante réunion de travail entre le numéro 1 de Sonatrach et sa directrice commerciale s’est tenue dans le balcon de la direction de Ghermoul du Groupe.

C’est inédit. Mais pourquoi un tel comportement ? Selon nos sources, Toufik Hakkar ne fait confiance à personne et a peur d’être espionné et mis sous écoute. Il a organisé récemment plusieurs réunions avec ses plus fidèles collaborateurs dans des lieux improbables et intrigants. Et ses rencontres se déroulent toujours sans la présence d’un smartphone ou d’un quelconque mobilier équipé d’un appareil électronique.

A la direction générale du groupe Soantrach à Hydra, le PDG Toufik Hakkar n’organise plus la moindre réunion stratégique dans le bureau qui lui est spécialement dédié et aménagé. Il n’utilise également aucune des salles de réunion de la direction générale. Toufik Hakkar préfère s’enferme dans les bureaux de ses éléments subalternes pour parler discrètement et échanger avec les éléments les plus fidèles de son cercle restreint.

Cette attitude très bizarre du premier responsable de Sonatrach traduit un climat de  suspicion générale qui mine le fonctionnement du « poumon économique du pays ». Toufik Hakkar et son entourage craignent les regards indiscrets et les oreilles curieuses de leurs détracteurs. Mais si le PDG de Sonatrach et ses collaborateurs n’ont rien à se reprocher, pourquoi se montrent-ils aussi méfiants et soupçonneux ?

 

7 COMMENTS

  1. Mince alors! Avec ce système de communication les taupes qui fournissent Semmar en informations vont être au chômage….Et oui les crapules qui ont mangé la sonattacht pendant des dizaines d’années et qui se savent sur un siège éjectable passaient leur temps non pas à bosser pour l’entreprise mais à monter des cabales pour dégager Hakkar celui qui les a mis à nu….

    Ces rats préfèrent couler la sonatracht plutôt que de devoir quitter la boite pour mauvaise gestion népotisme et abus de biens en tout genre…

    Ceci dit je fais confiance à Semmar pou4 imaginer chaque jour un article à charge…Il a une imagination débordante et une telle soif de vengeance…

    On aurait aimer un Semmar aussi offensif durant les 20 années de règne de Boutesrika…il n’en n’était rien alors que le pays était dépecé sous ses yeux…

  2. Dey Hussein1 février 2021 At 9 h 36 min
    « On aurait aimer un Semmar aussi offensif durant les 20 années de règne de Boutesrika…il n’en n’était rien alors que le pays était dépecé sous ses yeux… » REPONSE : MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
    DEY tu es la matérialisation du problème Algérien et toi tu étais ou ?
    On sait que le pays Algérie est miné par la corruption et l’idiotie de sa population (je suis dedans)

  3. EL HASSI
    Tu dis ( Je suis dedans)..ok
    Mais Hussein n’est par contre toi….
    Il se pose des questions et moi aussi d’ailleurs, je me pose des question sur la veracite de ces informations..
    Pour toi El Hassi
    1er Question
    Avons nous le droit de dire ce nous pensons sans etres systematiquement mis en marge dans ce Forum.
    Ou alors on se tait…
    Merci de repondre

  4. @ El Hassi

    J’étais dans le collimateur des chiens de bouteflika parce que je le dénonçais comme un berrani voleur raciste et qui voulait instaurer une monarchie…
    J’ai vu des choses graves et contrairement à Semmar je les disais…Beaucoup de gens se détournaient de moi.. .Tout le monde était dans la course à la corruption et l’argent facile….

    Du coup quand je lis ce lâche et vil Semmar j’ai des envies de…

    Lui est le symbole de la khra qui noie notre pays! C’est un égoïste puéril et immature

  5. Dey Hussein1 février 2021 At 20 h 56 min
    Kheireddine MOSTEFAOUI1 février 2021 At 20 h 35 min
    On sait tous que bouteflika devait passer par la case prison des son entrée en Algérie et qu’il est responsable depuis bien avant 1962 (y compris sa mere et dieu sait le respect que j ai pour toutes mes meres)
    SEMMAR est sans doute informé par un clan (ses investigations c’est du vent) cela ne fait pas de lui un lache
    le plus important est de constater que la SONAKHRA est une société pourrie et elle a comme religion la corruption meme le plus petit employé espère gagner de l’argent sans travailler
    Il y a peut etre 5% d’emplyés propres (qui ne mangent pas) mais ils sont complices
    de toutes les façons l’algérie pue la merde du cercle familiale au sommet de l’état
    désolé si je vous heurte