Confidentiel. 14 PNC d’Air Algérie interdits de travailler en Europe parce qu’ils sont recherchés par la Justice française

0
334

Air Algérie a écarté pas moins de 14 membres du Personnel Naviguant Commercial (PNC), à savoir des stewards et hôtesses de l’air, de ses vols programmés à destination des pays européens en raison des déboires judiciaires en France de ces employés. En effet, ces 14 PNC sont activement recherchés par la Justice française qui veut les soupçonne d’avoir joué un rôle majeur dans plusieurs scandales de contrebande de produits prohibés ou non-déclarés, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations.

Air Algérie a même été informée que les autorités judiciaires françaises ont adressé une notification officielle à tous les services de sécurité européens en charge des infrastructures aéroportuaires pour leur demander de procéder à l’arrestation des 14 PNC algériens. Cette notification vaut comme un mandat d’arrêt délivré en bonne et due forme par un tribunal compétent qui enquête sur des affaires criminelles.

Justement, ces 14 employés d’Air Algérie sont recherchés pour leur participation active à un large trafic de contrebande de plusieurs produits prohibés comme les médicaments ou de la drogue ainsi que des produits non-déclarés comme les smartphones et des produits cosmétiques prestigieux ou onéreux. Face à cette notification communiquée par la Justice française, Air Algérie a décidé de « déprogrammer » ces 14 PNC de tous les vols à destination du continent européen pour leur épargner des arrestations humiliantes.

Cette décision a été prise, a-t-on pu confirmer au cours de nos recherches, par le directeur des opérations aériennes de la compagnie aérienne nationale. Ce haut responsable a instruit la direction des programmes de ne plus inclure sur le réseau Europe ces 14 PNC afin de les protéger contre les autorités judiciaires françaises. Au lieu de prendre des mesures disciplinaires très sévères, les hauts responsables d’Air Algérie préfèrent offrir une protection à ces 14 PNC impliqués dans des activités illicites et immorales pour ne pas dire criminelles.

Cette attitude démontre que la compagnie Air Algérie ne respecte nullement les valeurs les plus basiques de l’éthique. Pis encore, la compagnie battant pavillon national donne d’elle-même l’image d’une organisation qui tolère, voire encourage mêmes, toutes les déviances.