Classée 149 sur 174 : l’Algérie parmi les pays les plus « risqués » du monde en 2022

0
624

Dans le dernier classement trimestriel du magazine britannique Euromoney sur le risque pays, l’Algérie est classée au 149e rang sur 174 pays retenus dans le monde. La notion de risque pays regroupe une palette de facteurs politiques, économiques et sociaux dans un pays influant sur le niveau de risque qui pèse sur les opérations réalisées avec des agents sur place. Couvrant le premier trimestre de 2022, ce rapport indique  que l’économie mondiale n’avait pas été plongée dans une telle tourmente et une telle incertitude depuis la crise financière de 2008. La conjoncture mondiale est caractérisée par de fortes chutes des prix des actifs, conjuguée à la volatilité des prix du pétrole et d’autres matières premières clés.

Dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA), le pays à présenter le moins de risques est le Qatar, qui se classe 27e sur 174 pays dans la nomenclature mondiale. Deuxièmes dans la zone, les Émirats Arabes Unis sont 29e, suivis de l’Arabie saoudite qui occupe le 39e rang. Le Koweït se voit coiffer au poteau par la pétromonarchie en se plaçant 41e dans le classement général. Le royaume de Bahreïn (48e) est cinquième dans la région MENA alors que le sultanat d’Oman (51e) et le Maroc (51e) sont sixièmes. La Jordanie (61e) leur emboîte le pas et précède la Mauritanie (101e). L’Égypte (101e) est neuvième dans la région et précède la Tunisie (136e).

L’Algérie se retrouve, malheureusement, en queue de peloton dans la région MENA et devance seulement des pays en faillite financière comme le Liban ou ravagés par des guerres comme le Soudan et la Libye, le Yémen et la Syrie.

Il est à souligner que le risque pays selon Euromoney Country Risk agrège six catégories de risque : le risque économique (30 % de la note finale), le risque politique (30 %), le risque structurel (10 %), l’accès aux marchés de capitaux (10 %), les indicateurs de dette (10 %) et la note souveraine (10 %).

Les notations d’Euromoney Country Risk (ECR) ont été lancées en 1982. Le risque économique comprend les critères suivants : la stabilité du système bancaire, les perspectives de croissance, le taux de chômage, la santé des finances publiques et la politique monétaire. Le risque politique inclut la corruption, le risque de non-rapatriement, l’instabilité politique et réglementaire, le manque de transparence et le risque institutionnel. Le risque structurel repose sur l’analyse des relations sur le marché du travail, l’étude de la démographie et de la qualité des infrastructures. L’accès aux marchés de capitaux est fonction des taux d’intérêt. Pour les pays à bas revenus, les indicateurs de dette sont calculés en utilisant les ratios du service de la dette sur les exportations, du stock total de dette sur le produit national brut (PNB) et de la balance des comptes courants sur le PNB.

Soulignons enfin que Euromoney est un magazine mensuel de langue anglaise axé sur les affaires et la finance. Publié pour la première fois en 1969, il s’agit de la production phare d’Euromoney Institutional Investor plc. Celle-ci est une entreprise mondiale de services d’information B2B. La société fournit des données exploitables, des analyses, des renseignements et un accès par le biais de trois divisions : Fastmarkets, Financial & Professional Services (FPS), et Asset Management. Fastmarkets fournit des repères et des analyses sur les prix des matières premières. Elle fournit des prix tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de la création de la marchandise au recyclage, sur les marchés des métaux, des mines, des produits forestiers et de l’agriculture. La division SFP regroupe des marques complémentaires qui fournissent des données exploitables, des renseignements sur les marchés et les personnes, des accréditations, des services de marketing et des événements aux entreprises SFP. La division Asset Management comprend ses marques et ses entreprises qui servent l’industrie mondiale de la gestion d’actifs : BCA Research, Ned Davis Research et Institutional Investor. Cette division fournit des recherches indépendantes, dirige des réseaux et des événements, et fournit des nouvelles et des données qui permettent aux clients de prendre des décisions d’investissement éclairées.