Cité dans un Complot contre l’Etat, l’Effroyable Descente aux Enfers du Polémiste Basé à Londres !

0
272

Sans s’en rendre compte, et après avoir été nommément cité par certains des officiers récemment arrêtés pour complot contre l’Etat et ses Institutions, le propagandiste virtuel exilé à Londres vient de nouveau se discréditer et confirmer ce que nous avions affirmé dans nos précédentes publications.

En effet, suite à l’arrestation du Colonel Ould Zmirli, frère de Ould Zmirli patron de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée, et de plusieurs de ses acolytes comme l’ex Colonel Amirat Ramel, dit Tarek, ce piètre polémiste réfugié en Grande-Bretagne, qui n’a pas pu relayer cette information tant elle l’a déstabilisé, s’est empressé d’affirmer qu’il n’allait plus révéler d’informations sur l’institution militaire.

Ce blogueur tragi-comique au niveau intellectuel réduit, poursuivi dans plusieurs affaires et condamné par la justice algérienne, a essayé, bien maladroitement et de manière trop naïve, de combler l’arrêt brutal des informations qui lui parvenaient par les militaires cités plus haut suite à leur incarcération, en faisant croire qu’il s’agissait d’une décision personnelle et d’une réflexion individuelle…

En vérité, ce populo-propagandiste qui fait plus dans le registre comique que dans le journalisme, n’a plus aucune réelle information à diffuser sur l’institution militaire, lui qui avait été si facilement utilisé et si aisément manipulé pour distiller des attaques contre cette même institution et contre les membres des Services de Renseignements, qui faisaient l’objet d’une campagne de dénigrement par le groupe d’officiers tramant contre l’Etat !

Informé des très graves conséquences de tous les actes de trahison commis et voulant se dédouaner devant l’Armée et les Hauts Responsables de l’Etat et du gouvernement algérien, notre agent comique s’est lamentablement planté en tentant une pirouette à laquelle même lui n’y croit pas un seul instant…

Ses lives sont désormais encore plus vides, ses informations stériles et ses attaques contre les personnes n’intéressent plus qu’une infime partie de citoyens crédules, qu’il tente d’impressionner au moyen de fausses informations.

En effet dans son dernier live décortiqué par de véritables analystes médias, ce mauvais comédien avait osé affirmer détenir les noms d’hommes d’affaires cités dans des enquêtes documentées et très fouillées par Algeriepart.

Or les noms de ces personnes ont été publiquement divulguées par nos soins dans la série d’articles consacrée aux entrepreneurs algériens qui ont contrevenus aux lois algériennes, en transférant et détenant des avoirs financiers et immobiliers à l’étranger…

L’hilarant blogueur a même réussi à confondre Amar Hamoudi, patron de Bimo avec Hamoud Boualem que nous n’avons jamais évoqué, il a également parlé de Kamel Moula, en disant Kamel Vénus affirmant ne pas savoir qui il était, alors que ce dernier est un important industriel à la tête du Syndicat Patronal du Conseil du Renouveau Economique Algérien (CREA)…

C’est dire si notre pamphlétaire méconnait les réalités et l’actualité algériennes, et ne trouve plus rien à offrir à ses followers que du réchauffé ou de la fausse information !

Pris dans son délire complotiste, le réfugié londonien a même eu ce culot si propre aux incultes, en menaçant les personnes objets de nos enquêtes de « leur baisser le pantalon », s’ils devaient répondre, comme l’exige la déontologie, à nos sollicitations et à user de leur droit de réponse…

Car pour lui cela s’appelle de la négociation et donc paiement de sommes d’argent. C’est qu’il s’y très bien connait dans ce domaine puisqu’il avait été justement condamné pour cela avec l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui !

Suite à ces accablants constats, il ne reste manifestement à notre conspirateur de pacotille que l’attaque ad hominem, que la désinformation immorale et la petite manipulation, tout en usant d’insultes et d’injures contre ceux qui lui font de l’ombre, le ramenant à sa véritable et insignifiante nature…

Fragilisé et faisant l’objet d’une très probable action judiciaire, le petit scribouillard à l’étroitesse d’esprit à présent légendaire, va tout faire pour tenter de survivre, quitte à inventer, diffamer, offenser, mais le pire de tout, manipuler l’opinion publique en usant de propos mensongers et calomnieux dont il est devenu un des maitres incontestés.

Une fuite en avant qui va sonner sa fin prochaine. Mais ça, les dissonances cognitives dont il souffre ne lui permettent pas de le comprendre. Triste fin…