Cherté de la vie : nouvelle explosion des prix de la nourriture en Algérie

0
481

La cherté de la vie prend une nouvelle dimension alarmante en Algérie. Depuis avril 2022, le coût  de la vie en Algérie ne cesse d’augmenter en raison principalement de l’explosion des prix de la nourriture et des produits alimentaire de large consommation. Le portefeuille des algériennes et algériens est une nouvelle fois ébranlé par ces augmentations incessantes qui alimentent la misère sociale dans notre pays. Des augmentations qui prennent une courbe ascendante depuis début 2021.  

Les chiffres officiels de l’Institut National des Statistiques (ONS) sont effectivement éloquents.  En avril 2022 et par rapport à avril 2021, l’évolution des prix des biens alimentaires est de +15,3%. Les produits agricoles frais affichent un taux de +14,7% avec +63,0% pour la pomme de terre. Pour la même période, les produits alimentaires industriels observent une augmentation de 16,0%, avec, notamment, +30,7% pour les huiles et graisses, nous apprend ainsi le dernier Indice des Prix à la Consommation (IPC) de l’ONS, un organisme gouvernemental algérien chargé de la collecte des données retraçant l’évolution socio-économique et démographique du pays.

Depuis le mois d’avril 2022, les produits alimentaires sont entrés dans un nouveau cycle inflationniste infernal. Preuve en est,  les prix des produits agricoles frais se distinguent par une augmentation de 7,1%. Les plus importantes augmentations des prix  touchent les fruits et légumes (respectivement +14,7% et +11,0%) et la viande de poulet (+12,0%).

Pour rappel, l’indice des prix à la consommation (IPC) est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation moyenne des prix des produits consommés par les ménages. Il est basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et services, actualisé chaque mois, chaque trimestre et chaque année. Cet instrument de mesure élaboré par l’ONS en Algérie démontre clairement que l’explosion des prix de la nourriture conduit à une aggravation conséquente de la cherté de la vie dans le pays provoquant ainsi la détérioration des conditions de vie de la population algérienne dont de larges catégories souffrent beaucoup de l’effondrement de leur pouvoir d’achat. Le niveau de pauvreté risque également d’augmenter dangereusement en Algérie à cause de cette cherté incessante et excessive de la vie.