Cette vérité que le régime algérien ne dit pas sur la mise à mort du gazoduc Maghreb-Europe

17
10823

Comme il était prévu et annoncé par Algérie Part depuis plusieurs semaines, la mise à mort du gazoduc Maghreb-Europe est officiellement prononcée par la Présidence algérienne depuis hier dimanche 31 octobre. Or, les dessous cette annonce prévisible et attendue depuis plusieurs semaines n’ont aucun lien avec les considérations politiques avancées par le régime algérien. Explications. 

En effet, officiellement les autorités algériennes ont justifié la fin au contrat du Gazoduc Maghreb Europe (GME) qui alimentait l’Espagne en passant par le Maroc par les « pratiques à caractère hostile du Royaume marocain à l’égard de l’Algérie, des pratiques qui portent atteinte à l’unité nationale ». Mais en réalité, et Algérie Part l’a dit à maintes reprises, de nombreux experts certifient que l’Algérie n’avait plus grandement besoin de ce gazoduc en raison de l’effondrement successif ces dernières de ses capacités d’exportation du gaz naturel en raison d’une chute de la production nationale et d’une augmentation conséquente de la consommation interne qui dépasse aujourd’hui les 52 % des parts du gaz produit par les plus importants gisements du pays.

Depuis 2018/2019, la consommation nationale du gaz naturel a dépassé nettement le volume des exportations gazières du pays vers l’étranger. En effet, le montant du volume des exportations du gaz naturel en Algérie en 2018 avait atteint les 36,3 millions de tonne d’équivalent pétrole (TEP). En 2019, ce même volume a baissé jusqu’à 25,2 millions TEP, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations au cours desquelles nous avons obtenu des rapports internes à Sonatrach qui décrivent et relatent les tenants et aboutissants de ses activités commerciales ou de production. En revanche, concernant les volumes de gaz naturel vendus sur le marché national et destiné donc à la consommation intérieure, les chiffres sont nettement plus élevés. En effet, en 2018, les volumes du gaz naturel dédiés à la consommation nationale étaient de l’ordre de 42,3 millions TEP. En 2019, ces volumes ont augmenté jusqu’à 43,6 millions TEP.

En vérité, depuis 2020, l’Algérie ne peut exporter que 45 ou 49 milliards de m3/an de gaz naturel alors qu’elle exportait plus de 65 milliards de m3/an au début des années 2000. Et cette capacité des exportations va s’affaiblir d’une année à autre pour baisser jusqu’à moins de 40m3/an dans les deux ou trois prochaines années étant donné que la part de la consommation nationale va dépasser les 55 % du gaz produit localement dans notre pays sans oublier l’épuisement progressif de nos réserves nationales et des gisements les plus stratégiques du pays comme Hassi R’mel qui pourrait se tarir dangereusement à partir de 2030 faute de nouvelles découvertes majeurs et de nouvelles mises en production de nouveaux champs gaziers.

C’est pour ces raisons purement économiques que l’Algérie ne peut plus se permettre d’entretenir encore le gazoduc Maghreb-Europe. Avec ces capacités actuelles d’exportation, l’Algérie peut à peine rentabiliser les deux gazoducs qui sont à sa disposition, à savoir le Medgaz, entré en service en 2011, avec une capacité de 8 milliards de m3/an en plus du gazoduc Enrico Mattei avec une capacité de 32.5 milliards de m3/an mis en service en 1983 pour rallier l’Algérie à l’Italie via la Tunisie. Ces deux gazoducs peuvent transférer en Europe l’équivalent de 40 milliards de m3/an, soit presque la totalité de la capacité des exportations gazières algériennes.

Pour les autres petites quantités supplémentaires, la compagnie nationale des hydrocarbures la Sonatrach compte sur le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) qu’elle peut exporter grâce à ses navires méthaniers. La Sonatrach dispose effectivement d’une flotte de 8 méthaniers (environ 1 millions de m3 GNL) avec différents types de capacité de transport qui lui permettent de desservir aussi bien la région de la Méditerranée que les longues routes.

Il s’agit des méthaniers Cheikh El-Mokrani (75.000 m3), Cheikh Bouamama (75.000 m3), Global Energy (75.000 m3), Abane Ramdane (125.000 m3), Berge Arzew (138.000 m3), Lalla Fatma n’Soumer (145.000 m3), Ougarta (172.000 m3), Tessala (172.000 m3). Il faut savoir que le groupe Sonatrach est classé parmi les 10 exportateurs mondiaux de gaz naturel liquéfié au niveau mondial avec une capacité de total nominale de liquéfaction de l’ordre de 34 Gm3 par an. Mais comme pour le gaz naturel, le GNL n’est pas exploité à la hauteur de son potentiel prometteur en raison de nombreuses pannes techniques et arrêts de production des complexes au niveau des zones industrielles d’Arzew GL1Z  et GL2Z et de Skikda GL1K.  La chute de la production nationale du gaz naturel porte également un préjudice à la production du GNL.

Tous ces paramètres purement économiques justifient la fin du recours de l’Algérie au gazoduc Maghreb-Europe. Notre pays devra dans les 5 prochaines années se concentrer sur sa demande intérieure et consommation interne.  Au rythme actuel de la production nationale, notre pays ne pourra plus prétendre à l’exportation du gaz naturel vers l’étranger à partir de 2027/2028. C’est dire enfin que la fin du gazoduc Maghreb-Europe est le symbole d’une page qui se tourne dans l’industrie des hydrocarbures en Algérie. Une page qui n’a strictement aucune relation avec les problématiques politiques mises en exergue mises en avant par le pouvoir algérien dans son bras-de-fer contre le Maroc. Cette rhétorique guerrière n’est qu’une subterfuge pour masquer la amère réalité économique du pays et le déclin de la richesse gazière.

 

17 COMMENTS

  1. Voilà comment France Info voit la credibilité de la dictature algérienne sur les contrats stratégiques:
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-est-a-nous/l-algerie-ferme-le-robinet-du-gaz-pour-punir-le-maroc-et-c-est-l-espagne-qui-trinque_4811755.html

    Le gaz algérien ne représentait que…10% de la conso eletrique du Maroc. Il alimentait deux centrales électriques seulement. En visant le Maroc l’Algérie se prend une balle dans le sabot, perd de l’argent, blesse l’Espagne qui s’en souviendra et démontre sa non fiabilié aux chancelleries et investisseurs.Et cela ne pardonne pas en relations internationales.

  2. Nous n’avons pas besoin d’ennemis ou de mains étrangères, nous avons la 5eme colonne bien de chez nous comme ce pseudo journaliste Semmar et son torchon de PQ qui se revendiquent comme du journalisme d’investigation!!! Je ne sais pas quelles sont les tireurs de ficelles qui agitent sa marionnette mais par ces informations à charges contre l’Algerie et ses habitants, il mérite d’ être nommé devant son nom systématiquement du qualitatif TRAÎTRE. D’autant plus que vu son niveau culturel et sa façon de communiquer dont on entend bien qu’il ne maitrise aucune langue (arabe, amazigh ou français) et dont les ressources les ressources financières sont plus qu’opaques et suspects, nous font comprendre qu’il sert un agenda orienté !!!

  3. Les articles de Zemmar sont du copier coller à ceux de la Presse du Makhnez
    Poutine a blacklisté les 3 gazoduc Russie-Europe qui passe par l’Ukraine et les pays de l’Est…car ses pays le faisaient Ch.er
    Alors il a fait construire un double Gazoduc qui passe par le nord de l’Europe qui le relierais directement aux Allemands sont passés par ses bouseux d’anciens pays de l’Est qui non seulement se faisait payer en Gaz, mais taxés du Gaz et ne payaient pas leurs consommations de Gaz
    L’Algérie va économiser les 10 % de redevances ( 1 milliards gratis au royaume du Cannabis pour 10 milliards livrés à l’Espagne ) en utilisant son propre gazoduc
    Le renouvellement du Gazoduc avec le Maroc aurait été au détriment de l’Algérie, car le contrat initiale stipulait bien qu’après 25 ans de contrats, le Gazoduc devenait propriété de l’état marocain…qui aurait imposé de nouvelles conditions encore plus favorables …Gaz favor ( comme disent les marochiens), taxes et royalties …

  4. zakaria75
    Comme mouloud , tu as répondu de travers en ce sens que Abdou Semmar parle de l’épuisement des réserves de gaz en Algérie contrairement à la situation de la Russie et toi tu parles d’autre chose. Alors toi aussi ,au de proférer bêtement des insultes , veux tu nous parler de ces réserves de gaz toi qui sait tout

  5. Zmar ose dire  » notre pays « . Culotté quand même.

    Non c’est faux ! L’Algérie n’aurait pas construit un deuxième gazoduc si elle était incapable d’honorer ses engagements. Le chantage du HMARoc l’a incité à construire le MEDGAZ.

    Et si elle ne pouvait pas honorer ses livraisons pourquoi aurait-elle dépensé une fortune pour le MEDGAZ.

    Et cerise sur le gâteau, SH est associée avec Naturgy dans le MEDGAZ. Naturgy bien évidemment ne peut pas être associée sans apports de fonds. Elle a une participation selon la règle 51/49.

    De plus, Zmar oublie que l’Algérie a un sous sol qui regorge de ressources qui sont prouvées et avant d’arriver à l’exploitation du shale gas, il aura coulé beaucoup d’eau sous le pont.

    La vraie information est que le HMARoc a profité longtemps, trop longtemps même de la gratuité du gaz algérien, gratuité s’élevant à 20 % du flux vers l’Espagne. C’est proprement du vol, consenti par la hissaba et c’est scandaleux d’être resté aussi longtemps dépendant de ce MGE.

  6. Personne n’est contre son pays. Mais les enfonceurs de portes ouvertes, souvent cahiristes, ce qui se comprend aisément, tentent, sans grand succès, de toujours dissimuler les réalités. Le constat est quand-même accablant après 60 longues années de surplace ! On en est toujours à la recherche de petits boucs émissaires à sacrifier pour perdurer. Aurons-nous un jour droit à un vrai bilan pour sortir de cette opacité morbide dans laquelle nous sommes plongés ?
    Il n’y a pas crime de lèse-majesté à dénoncer la gabegie ! Ce courage ne se trouve que chez les vrais patriotes qui aiment leur pays. N’en déplaisent aux flatteurs-cachiristes qui ne rêvent que de garder à jamais le peuple sous anesthésie !

  7. Vous savez (à ceux qui m’interpellent!). Le Traitre Semmar collaborer, il y a pas très longtemps sur la chaine de l’autre traitre delinquant Hichem Abdou déserteur du DRS, demeurant et profitant de l’hospitalité du Royaume Marocain! Ils sont un groupuscule mafieux et intéressés entre les Amir DZ, les Saadani, les Belcir,… qui ont intérêt à affaiblir le pays pour sauver leurs peaux!
    Alors quand un journal d’investigation qui est dirigé par des partis occultes fait de l’Algerie bashing a longueur d’année sans avoir les capacités intellectuelles, financiers, humains,… ne fait que pousser descarticles négatifs voir mensonges, on est en droit de se poser des questions. Ma conviction est qu’un lobby franco marocain très puissant avec le support de traitres collabo font tout pour nuire à l’Algerie et aux Algeriens. Quand à les arguments, je les expose de temps à autres sur ce torchon pour donner un avis différencié. Mais pas utile d’être un fonctionnaire analyste pour comprendre la situation 1/ regarder le positionnement géographique de l’Algerie 2/ faites un SWOT analysis de l’Algerie (forces/ faiblesses vs risques/opportunités 3/ analyser les interférences geo-economico- strategique-politique (France/Maroc, Russie, Chine, Monarchie du Golfe, Turquie et USA) versus les forces politiques internes algériennes, de là vous comprendrez mieux les enjeux! Pour être honnête et rigoureux, nous sommes plombés par un bilan de 20 années de Bouteflika gangrenés par l’incompétence, la corruption, la paresse, la médiocrité, le clanisme, le népotisme d’une mafia politico- militaire (essentiellement des Generaux/ politiques du temps de Bouteflika) qui mettent le pays en danger de façon consciente ou inconsciente. Pour finir l’herbe n’est pas plus verte ailleurs et beaucoup d’initiatives citoyennes locales méritent d’être valorisées. Il y a beaucoup de talents, de créativité d’initiatives, d’entrepreneurs, hommes/femmes de cultures, de jeunes étudiants. .. qui méritent notre admiration, notre respect et notre support. L’Algerie vaincra grâce à eux, la gestion du changement nécessite du temps et durant cette période, il y a toujours une ligne « pertes et profits » malheureusement !!!

  8. Les mouches à merde de Chengriha lboual Mouloud ,Zkhria 75, Vengelis et tous les harkis de service ,votre putain de bled arriéré et sous développé est entrain de s’effondrer et capituler après la magistrale claque que lui a infligé le royaume Chérifien au conseil de sécurité, une défaite cuisante du bourricot Lahmamra et le porc Bellani , un échec cuisant du régime mafieux et sanguinaire des caporaux et à leur tête Chengriha l’ignart et analphabète criminel de guerre qui a égorgé des milliers d’algériens durant la décennie noire . Le mafieux régime nauséabond n’a vu que le feu dans la résolution du conseil de sécurité est allé pleurniché chez les russes pour sauver la face mais c’est sans compter sur les alliés du Maroc qui ont refuser catégoriquement toute modification, ce qui montre que même l’allié russe est désarmé et inneficace devant la force diplomatique du royaume. Bon maintenant parlons un peu du gazoduc Maghreb Europe que les caporaux viennent de fermer ,et bien la raison principale est la chute drastique des réserves confirmées de gaz .la production est constamment en baisse depuis 2003 ,selon les experts Algeriens et internationaux, ces réserves seront complètement épuisés vers 2030 .la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe dont la capacité est 13,5 milliards de m³ et la migration vers le gazoduc Medgaz dont la capacité est 8 milliards de m³ ne peut s’expliquer que par une très
    grande diminution des réserves réelles,car s’il s’avère que la SONATRAQ a une capacité d’export de plus de 8 milliards de m³ vers l’Espagne ça s’appelle tirer une balle dans le pied. Donc dans les deux cas c’est une sombre perspective qui attend le bled harki qui basculera probablement vers le scénario Vénézuélien. Bon concernant le Maroc et contrairement à ce que véhicule la propagande harki ,l’impact sur production électrique du royaume Chérifien sera insignifiante car seulement 9% de cette production par le gaz est assurée par deux centrales électriques, la centrale de Tahddart d’une puissance de 550 mégawatts qui sera transformée au fuel et la centrale Ain beni Mathar a cycle combiné ( énergie solaire et gaz ) d’une puissance de 450 mégawatts, cette dernière verra son cycle à gaz transformé au charbon. La production énergétique au Maroc est basée sur un mix constitué de 37% d’énergie renouvelable (solaire ,éolien et hydraulique) ,de 45% d’électricité a base de charbon et 18 % à base d’hydrocarbures (fuel ,gaz et pétrole),.Donc la fermeture de ce gazoduc n’aura aucun impact sur la production électrique nationale. Mieux que ça ceci va pousser le gouvernement à accélérer les deux projets énergétiques : Gas to power & Gas to industry ,ces projets dont les études sont très avancées et en phases finales pour les débuts d’exécution. Ça consiste à exploiter les gisements de Tendrara ,Larache et Mescala dans la région d’Essaouira, même si c’est trois gisements sont de petite et moyenne taille ,leur exploitation tous les trois assurera au Maroc une autosuffisance pour les 60 années à venir, la stratégie Gas to power & industry consiste en la construction d’un réseau de pipelines et gazoduc qui seront reliés au gazoduc Maghreb Europe situé sur le territoire Marocain et qui est devenu propriété de l’état Marocain selon les closes du contrat signé en 96 entre le royaume du Maroc, l’Algerie et l’Espagne, ce réseau sera couplé à une flotte de camions-citernes méthanier et au transport ferroviaire pour acheminer le gaz produit depuis les trois sites gaziers. Une infrastructure de dernière génération sera mise en place pour la transformation du gaz en GNL et GPL pour faciliter son transport et stockage. Donc vous voyez sales harkis , esclaves de Taboune cocaïne et Chengriha le pisseur, pendant que votre régime est aveuglé par la haine du Maroc ,enragé par un ridicule droit de passage du gazoduc de quelques millions de dollars, ce droit ( royalties) qui s’applique dans tout les pays du monde n’est pas une faveur du régime harki et les livraisons de gaz au Maroc se faisaient aux prix courants sur le marché mondial, contrairement aux mensonges du régime mafieux et ses relais nauséabonds de propagande,,donc je disais que le Maroc est très avancé dans sa stratégie gazière et associé à de solides partenaires réussira sûrement sa stratégie qui sera opérationnelle début 2024

  9. @ Atlas la chèvre HMARocaine,

    Ton laïus est trop long pour être lu car tu veux noyer le poisson dans l’eau pour faire vendre que le HMARoc est une puissance …. à deux dirhams HMARocains.

    S’il n’y avait pas le soutien intéressé de mama la France, ton no-pays tomberait comme une feuille morte. Mais je te garantis que ça va arriver et plutôt que tu ne le crois.

    Vous mendiez auprès de tout le monde. Et ça tout le monde le sait. Il faut dire que cette pratique est dans vos gènes, tout comme vos ancestrales tares du genre prostitution, chantage, vol et terrorisme. Et ça tout le monde le sait. Bis repetita !

    Pas la peine d’enfumer les lecteurs avec vos boniments car vous n’avez aucun poids et encore moins être connus sauf pour vos tares. Vos mensonges ne peuvent pas prospérer. Il suffit de lire vos crétineries pour savoir qui vous êtes, des soumis embobinés par votre makhzen et surtout par bouffi sex qui a peur de perdre son trône qui lui permet de se partager le HMARoc avec ses partenaires intéressés, j’ai nommé mama la France et mener une vie de château. Où ça déjà ? Ben oui chez mama la France pendant que ses soumis crèvent de faim.

  10. Vangelis, drôle de nom , il y a un adage arabe qui dit assorakho ala kaddi Al Alam. Quand tu dis la phrase «  ça tout le monde le sait « «  tu me fais penser à quelqu’un n’est ce pas . C’est ton ex ministre des affaires étrangères le fameux abdelkader benmsahel qui a voulu calomnier la RAM en prétendant qu’elle transportait juste du haschich
    Et voilà il va n’en fallait pas longtemps que le monde entier découvre que c’est Air Algérie , le consulat algérien à Marseille et le fils de votre président de façade qui s’adonnent au narcotique
    Je te réfère à l’article dans ce même numéro qui parle des stewards impliqués et qui vaguent à leurs fonctions comme si rien n’était ce qui montre qu’ils sont protégés par un général parrain
    Autre chose quand tu dis hmaroc en ajoutant un h moi je vais rien ajouter au mot alkheria comme prononcé par les espagnols
    Et je n’ajoute rien au nom de ton président fantoche tabboune qu’on a honte de prononcer en famille
    Et pour terminer je te fais remarquer que tout ce que tu as vomi dans ton commentaire s’applique à ton Algérie
    Mon ami vous êtes dans la merde 2021 20 milliards de déficit et 2022 , 30 milliards de déficit et vos caporaux de frança vous ont mis dans le fond du baril et vous n’en sortiez jamais de cette catastrophe

  11. kamal la tête de turc

    Vangelis est mieux que kamal car au moins il fait de la musique. Tu trouve cela drôle car tu n’es qu’un ignorant.

    Tu parle de 4 pékins et 3 tondus qui ont trafiqué et cela reste à prouver car non encore condamnés au contraire de ton hmaroc qui est connu mondialement pour être 1er producteur et 1er exportateur de drogues et pratiquement tous les hmarocains qui sont sur cette terre, loin de leur no-pays, trafiquent comme leur dupliqué Escobar, j’ai nommé ton bouffi sex.

    Le président s’appelle TEBOUNE et non pas taboune mok.

    En espagnol Algérie s’écrit Argelia et pas alkheria, bougre de crétin qui veut faire croire qu’il parle l’espagnol.

    Pour ce qui concerne les déficits parlons en mou pauvre hmarocain, ils sont un gouffre dans ton HMARoc si tu veux comparer avec l’Algérie. Et les prétendus caporaux de frança regarde vers le gourbi prétendu palis de ton bouffi sex qui a ruiné le HMARoc et qui pète plus haut que son derrière, pour faire croire qu’il est roi , roi des zwamel oui, c’est certain.

    Allez coucher et ne viens pas m’interpeller car habituellement je ne réponds aux crétins qu’ils soient MAKaks ou HMARocains.

  12. Vangelis , drôle de nom et chialeux tu es loin d’impressionner, tu pestes contre tout le monde et cette fois ci les turcs. A en juger par ta constante mauvaise humeur il est claire que toi et la musique vous êtes deux mondes différents. Entre toi et la musique il n’y a que alkhayre wa al ihssane . le nom tabboune ca se prononce en arabe TABBOUNE que tu le veuilles ou non et le mot Algérie se prononce ALKHERIA en espagnol et ça ce n’est pas moi qui le dit ( citation de ton benmsahel)
    tu as un penchant à parler de sexe dans tes commentaires ce qui confirme que tu es un zamel comme ton khanezriha qu’on avait pris comme femme alors qu’il se trouvait prisonnier au Maroc suite à la bataille d’Amgala. Et depuis il n’a pas arrêté de faire pipi dans son pantalon et de porter des couches.

  13. Avis et Atlas viennent se soigner ici car ils savent leur détestable condition…Ils savent qu’on la connaît et que beaucoup la connaissent…Alors ils viennent ici pour s’accorder avec les quelques Zouaves Makistes castrés et pensent qu’ils sont guéris… Hahahahaha…

    Vivement l’expulsion des 800 000 clandestins marocains chez eux.
    J’espère que ce sera pour bientôt.
    0 Marochiens chez nous…0 échanges….Le bonheur !

    Les Zouave Makiste arriéré de sont déjà auto expulsés sur Paris et au Canada…Et eux sont vomis par les algériens donc le problème est clos.

  14. Israël savait que seul le Maroc pouvait devenir une serpillère accueillante…Nous les algériens celà fait longtemps qu’on le savait…

    Vivement l’expulsion des 800 000 gueux marocains qui vivent à notre crochet…

    Opération 0 Maroc.