9.9 C
Alger
jeudi, février 2, 2023

Censuré par l’APS, le droit de réponse d’un opérateur pharmaceutique privé au ministère de la Santé

- Advertisement -
- Advertisement -

Le 2 janvier 2020, l’opérateur pharmaceutique privé Medsanté a fait parvenir à la rédaction de l’agence de presse gouvernementale, l’APS, un droit de réponse à la suite des propos du ministère de la Santé rapportés par l’APS le 25 décembre 2019. Dans ces déclarations, le ministère de la Santé a démenti l’existence d’un « monopole » de l’hémodialyse et « le blocage des programmes prévisionnels d’importation de dispositifs médicaux » déposés par la société Medsanté. Le ministère de la Santé avait même précisé que « la gamme des dispositifs d’hémodialyse citée dans ces médias est interdite à l’importation, en application des dispositions règlementaires pour la protection de la production locale, conformément à l’arrêté du 30 octobre 2008 complété en 2011 et en 2015 ».

Malheureusement, violant ainsi les principes de la déontologie régissant la pratique du journalisme, l’APS n’a pas publié le droit de réponse de la société Medsanté qui a apporté des éléments nouveaux totalement occultés par le ministère de la santé. A la Rédaction d’Algérie Part, comme nous sommes le seul média qui a osé enquêter sur ce monopole honteux et immoral exercé par un opérateur privé, la société IMC de la famille du défunt général Kamel Abderrahim, nous avons jugé utile de publier le droit de réponse de Medsanté, l’un des opérateurs algériens victimes de l’omerta et d’une véritable « vendetta » parce qu’il a osé fournir des informations à Algérie Part lors de nos investigations approfondies sur ce dossier.

« Conformément à l’article 102 du code de l’information, je me permets d’exercer mon droit de réponse suite au communiqué du Ministère de la Santé publié dans votre journal en date du 25 décembre 2019. Par ces quelques lignes, je me permets de partager quelques éléments d’information nécessaires pour éclairer l’opinion publique et les autorités compétentes à propos du calvaire subi par MEDSANTE.

J’invite les lecteurs épris de justice et d’impartialité à consulter la version détaillée de la réponse de MEDSANTE en cliquant sur le lien ci-dessous : http://bit.ly/355kdKj La dénonciation par MEDSANTE de la situation de monopole qui prévaut dans le marché de l’hémodialyse depuis 2009, est la cause principale des injustices qui se sont abattues sur elle. C’est, selon nous, la clé pour comprendre tous les blocages que nous subissons depuis 2009.

Suite à notre dépôt de la plainte le 16 juin 2019, l’acharnement administratif sur MEDSANTE s’est intensifié. Notre société est pourtant agréée depuis 2004 et a toujours respecté scrupuleusement la réglementation en vigueur (JO 2008) auprès de toutes les administrations concernées. Pour preuve, la délivrance de nos Programmes Prévisionnels d’Importation annuels (PPI) depuis que cette procédure a été instaurée même si nous estimons que cette procédure des PPI n’est pas productive.

Le blocage dont souffre notre société, consiste à nous délivrer de plus en plus tardivement nos PPI. Ainsi, l’administration nous élimine graduellement du marché. Elle nous met dans l’impossibilité d’honorer la plupart des commandes de nos clients et des engagements avec nos partenaires. Elle nous empêche de constituer à temps notre stock de sécurité, elle entrave lourdement notre activité, et oblige le staff de MEDSANTE à effectuer des dizaines d’aller-retours inutiles Tlemcen -Alger pour réclamer les PPI. En réponse au communiqué du Ministère, nous réitérons les faits suivants :

• Pour l’exercice 2019, le dossier de nos PPI respecte scrupuleusement la réglementation en vigueur. Il est similaire à celui présenté les années précédentes. MEDSANTE a répondu à toutes les exigences de la Direction de la Pharmacie, même celles qui ne se basent que sur des notes de bureau en dehors du cadre réglementaire de la LOI de 2008. Malgré tout cela, notre PPI 2019 reste à ce jour (i.e. le 2/2/2020), toujours bloqué !?! Raison Sociale : EURL MEDSANTE Activité : MATERIEL ET CONSOMMABLE MEDICO CHIRUGICAL ET DENTAIRE . Siège Social : 12 Rue des frères Laribi – (à coté du grand bassin)

– TLEMCEN –ALGERIE Registre de Commerce n° : 0263128.B.04 Matricule Fiscal : 000413019001952

• Une quantité non négligeable de nos dispositifs urgents, stériles et périssables est toujours bloquée. Elle est en souffrance sous douane depuis plus de 6 mois, alors que des patients gravement atteints, attendent !

• Pire encore, en juillet 2019, MEDSANTE s’est vu refuser le dépôt de son dossier de PPI pour l’année 2020 !?! Aucune explication. Tous les courriers et cris de détresse de MEDSANTE adressés à Mme la Directrice Générale de la Direction de la Pharmacie, à Monsieur l’Inspecteur Général, à Monsieur le Directeur de Cabinet, à Monsieur le Secrétaire Général ainsi qu’à Monsieur le Ministre de la Santé sont restés lettre morte ?! Il est simple de constater que MEDSANTE ne bénéficie malheureusement pas d’un traitement juste et équitable. Bien au contraire ! Nous faisons confiance à toutes les personnes éprises de justice dans notre administration pour appliquer la LOI et faire respecter la réglementation à tous sans distinction et sans discrimination. Hayakom Allah,

Le 02 janvier 2020, Mohammed Meddane, Co-Directeur de MEDSANTE

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -