9.9 C
Alger
lundi, février 6, 2023

Ce samedi à 18h00, l’Union Européenne validera la liste des pays dont les voyageurs seront admis dans l’espace Schengen

- Advertisement -
- Advertisement -

Le suspense est à son comble. Les pays de l’Union Européenne doivent se prononcer ce samedi à 18 H sur une proposition de liste d’une quinzaine d’Etats dont les voyageurs seront admis dans l’espace Schengen au 1er juillet, soulignent plusieurs médias européens.  

Cette liste a été élaborée lors d’une réunion des ambassadeurs des pays de l’Union Européenne (UE) et de l’espace Schengen vendredi soir. Certains d’entre eux ne se sont pas prononcés, et les pays européens ont un délai jusqu’à ce samedi 18h00 pour donner une réponse. Ensuite, c’est la présidence croate de l’UE décidera de la marche à suivre pour relancer le trafic aérien entre les pays de l’espace Schengen et le reste des pays du monde.

Pour l’heure, la liste proposée contient quatorze pays qui sont : Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. A ces pays, certains pays européens veulent ajouter  la Chine, sous condition de réciprocité, c’est-à-dire à condition qu’elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l’UE, explique à ce sujet l’AFP qui cite diverses sources diplomatiques européennes.

Il faut savoir qu’en Europe, si le contrôle des frontières reste une compétence de chaque Etat, l’UE s’efforce de se coordonner le plus possible sur la question des voyageurs à autoriser sur son sol, en raison de la libre circulation qui reprend dans l’espace Schengen, avec la levée des restrictions décidées pour lutter contre le coronavirus.

Pour le moment, l’Algérie figure sur la liste des pays dont les ressortissants sont autorisés à voyager vers l’espace Schengen. Mais il faudra attendre ce samedi 18 H pour obtenir une confirmation officielle à la suite des réponses que doivent fournir à Bruxelles tous les pays européens. Cependant, cela ne signifie pas, pour autant, que les voyageurs algériens peuvent voyer dés le 1er juillet prochain vers l’espace Schengen car les autorités algériennes n’ont encore communiqué aucune information sur l’ouverture des frontières. Pis encore, la détérioration de la situation sanitaire de ces derniers jours en Algérie risque de contraindre les autorités algériennes à prolonger le confinement sanitaire jusqu’à la mi-juillet en maintenant la fermeture des frontières.

 

 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -