5.9 C
Alger
samedi, janvier 28, 2023

Catherine Colonna le 15 et 16 décembre à Rabat pour tenter de réconcilier la France avec le Maroc

- Advertisement -
- Advertisement -

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna se rendra à Rabat les 15 et 16 décembre, pour évoquer l’épineux dossier des visas et préparer un projet de visite du président Macron en janvier, a indiqué à l’AFP jeudi le Quai d’Orsay.

« La ministre arrivera le 15 au soir et aura un entretien le lendemain avec son homologue Nasser Bourita », a déclaré une porte-parole. « Ils évoqueront tous les sujets de la relation bilatérale », a-t-elle ajouté, citant notamment le dossier des visas.

Une conférence de presse est prévue à l’issue de cet entretien bilatéral.

L’objectif est « de définir des perspectives ambitieuses et innovantes pour cette relation qui est une relation d’exception », a déclaré Anne-Claire Legendre, la porte-parole du Quai d’Orsay, lors d’un point presse.

« La France et le Maroc sont des partenaires majeurs en matière d’économie, d’éducation, de sécurité, de coopération et donc l’ensemble des sujets seront traités dans le cadre de cette visite », a-t-elle ajouté.

Depuis des mois, les relations franco-marocaines sont pourtant crispées, en raison notamment du durcissement de la politique française d’attribution des visas pour les ressortissants des pays du Maghreb.

En septembre 2021, Paris avait décidé de réduire de moitié les permis d’entrée accordés aux Marocains, arguant de la réticence du royaume à réadmettre ses ressortissants en situation irrégulière dans l’Hexagone.

Cette mesure, qualifiée d’« injustifiée » par Rabat, d’« humiliante » par les ONG humanitaires et de « grande maladresse » dans les milieux francophones marocains, empoisonne les relations depuis un an.

Le ministère n’a pas précisé si le dossier du Sahara occidental serait abordé lors du déplacement de Mme Colonna.

Le conflit oppose depuis des décennies le Maroc aux indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus par Alger. Le Polisario réclame un référendum d’autodétermination tandis que Rabat promeut une autonomie sous sa souveraineté.

Dans le cadre d’un accord négocié par l’ex-président Donald Trump, les Etats-Unis ont reconnu en décembre 2020 la souveraineté marocaine sur l’ex-colonie espagnole, en contrepartie d’une reprise des liens diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Depuis, Rabat pousse avec insistance la France, qui a toujours soutenu le Maroc dans ce conflit, à reconnaître à son tour la « marocanité du Sahara », comme l’a fait l’Espagne.

Signe néanmoins que les relations semblent sur la voie de l’apaisement: après plusieurs mois de vacance, un nouvel ambassadeur de France a été nommé.

Il s’agit de l’actuel directeur général de Business France, Christophe Lecourtier, qui a reçu mercredi soir les agréments des autorités marocaines, a indiqué le Quai jeudi à l’AFP.

Mme Legendre a précisé lors du point presse qu’il prendrait ses fonctions très prochainement. « Il pourra accueillir la ministre lors de cette visite et redéfinir ces perspectives ambitieuses que nous souhaitons pour cette relation d’exception », a-t-elle dit.

Source : AFP 

- Advertisement -
Latest news
- Advertisement -
Related news
- Advertisement -