Aucune entreprise algérienne n’a été retenue par le top 100 des entreprises les plus compétitives du Monde arabe en 2022

0
213

C’est une très mauvaise performance qui en dit long sur la situation de paralysie économique frappant actuellement l’Algérie. Les entreprises algériennes sont totalement absentes du TOP 100 des entreprises les plus compétitives du Monde arabe en 2022 publié par le prestigieux magazine américain Forbes, le plus ancien titre Business des Etats-Unis qui propose pas moins de 38 éditions internationales notamment en langue arabe pour la région de l’Afrique du Nord et Moyen-Orient afin de toucher plus de 94 millions de lecteurs dans le monde. 

Forbes qui est connu pour ses classements des milliardaires les plus riches du monde et les palmarès des grosses fortunes mondiales dresse aussi régulièrement des classements dans diverses thématiques économiques internationales ou régionales. C’est dans ce contexte-là que le TOP 100 des entreprises les plus compétitives du Monde arabe en 2022 a été établi par l’édition arabe de Forbes.

Pour établir ce classement, le magazine américain recense les plus grandes entreprises de la région, en termes de ventes, bénéfices, actifs et de valeur boursière. Cette année, la liste a accueilli de 24 nouveaux arrivants. Malheureusement, aucune entreprise algérienne ne figure sur ce TOP 100. Même le groupe Sonatrach, la richissime compagnie nationale des hydrocarbures, n’a pas retenu l’attention des experts ayant travaillé sur ce classement. L’Algérie est purement mise à l’écart de ce classement en raison des faibles performances et la piètre qualité de ses entreprises incapables encore de se lancer dans un processus de concurrence internationale.

Le Maroc, pour sa part, a placé 5 entreprises dans ce TOP 100 des entreprises les plus compétitives du Monde arabe en 2022.  Il s’agit d’Attijariwafa Bank, Maroc Telecom, Banque Centrale Populaire (BCP), Bank of Africa et LafargeHolcim qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu au sein d’un classement dominé par les pays du Golfe.

En effet, les deux premières sociétés dominant ce classement sont saoudiennes. Il s’agit du géant saoudien de l’énergie Aramco qui réalise 359,2 milliards USD de revenus ainsi que le Saudi Pan Kingdom Co. (Sapac), un célèbre groupe saoudien activant dans le BTP. La banque qatarie Qatar National Bank (QNB) arrive à la 3e position grâce à ses plus de 260 milliards de dollars USD d’actifs.