Après Lui Avoir Octroyé des Contrats de Plusieurs Milliards, Sonatrach Réclame 80 Millions d’Euros à Técnicas Reunidas !

0
274

La suspension par l’Algérie du traité d’amitié avec l’Espagne à cause du revirement espagnol du gouvernement de Pedro Sanchez vis-à-vis de la question du Sahara Occidental, commence à faire des victimes au niveau des sociétés espagnoles.

Auteur : [email protected]

Técnicas Reunidas est une société cotée basée à Madrid, qui développe des projets d’infrastructure et d’ingénierie dans l’industrie pétrolière et gazière, ainsi que des services de gestion et d’assistance, et exerce des activités mondiales.

Au mois d’août 2013, Técnicas Reunidas avait annoncé l’attribution d’un contrat de près de 1 Milliards de dollars pour développer les installations du complexe d’hydrocarbures de Touat Gaz comprenait l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction et la mise en service des installations de traitement du gaz.

En septembre 2019, le consortium formé par Neptune Energy et Sonatrach a commencé à exporter le gaz traité et en juin 2020, le client a délivré le certificat de réception provisoire de l’usine.

En octobre 2020, Técnicas Reunidas a réclamé au groupe étatique Sonatrach et Neptune Energy une indemnisation pour des coûts supplémentaires qu’elle avait rencontré dans l’exécution de son contrat, entamant un long processus de négociation, assez habituel dans des projets de cette nature.

Compte tenu de la nature des projets, principalement des EPC comme ceux engagés en Algérie, Técnicas Reunidas estime que la crise du Covid19 a affecté la mobilité internationale de ses employés et a eu un impact sur les coûts et délais d’exécution de ses projets.

Toutefois, le Consortium unissant la société pétrolière algérienne et Neptune Energy n’a pas donné une suite sérieuse aux demandes de la partie espagnole, avant que Sonatrach ne décide le 8 juin 2022 de faire jouer la garantie de bonne exécution contractuelle, pour un montant de 80 millions d’euros !

La firme espagnole a déclaré à la commission espagnole les valeurs mobilières, que les efforts pour reprendre les pourparlers avec la partie algérienne « ont été infructueux », et si la demande de Sonatrach et Neptune Energy est maintenue, l’exécution des garanties pourrait se concrétiser dans un avenir proche…

Técnicas Reunidas a toutefois engagé une procédure d’arbitrage pour faire valoir ses droits en vertu du contrat et recouvrer les frais encourus en excès, ainsi que d’autres dommages qu’ils auraient à supporter de la part du groupe foré par Sonatrach et Neptune Energy.

Rappelons que la Sonatrach a signé au mois de Janvier 2020 un contrat de 3,7 Miliards de dollars avec un groupement composé de Técnicas Reunidas et Samsung Engineering pour la réalisation d’une raffinerie de pétrole au niveau de Haoud El Hamra à Hassi Messaoud.

Les 130 Société espagnoles affectées par la suspension des relations Algéro-espagnoles vont particulièrement suivre les résultats qu’obtiendra la responsable de l’arbitrage, du contentieux et de la gestion des différends de la société espagnole Técnicas Reunidas, Alma Gómez Valdés.

Le 26 Avril 2022, cette dernière avait certainement anticipé le problème rencontré avec la partie algérienne, affirmant dans une interview à un journal économique que « la pandémie avait généré plus de litiges et d’arbitrages avec les clients et la chaîne d’approvisionnement »

« Peut-être verrons-nous une augmentation plus évidente des mécanismes alternatifs de règlement des différends qui aident les parties à parvenir à ce règlement à l’amiable »

Affaire à suivre…