Algérie : des ministres « supermenteurs » !

5
1986

Des ministres supermenteurs. C’est le titre que l’on pourrait attribuer au film de très mauvais goût qui est en train d’être « produit » en Algérie par les membres du gouvernement Abdelaziz Djerad. Des ministres qui font régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement, des annonces fantasmagoriques pour décrire une réalité totalement mensongère. Commerce, agriculture ou énergie, les chiffres officiels ont démontré à maintes reprises que les ministres algériens mentent ouvertement et toute honte bue. 

Le 25 avril dernier, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, avait révélé que le groupe pétrolier public Sonatrach a réalisé un chiffre d’affaires de 6,8 milliards de dollars lors du premier trimestre 2021. D’après le même ministre, le groupe Sonatrach « a pu réaliser un chiffre d’affaires de 6,8 mds dollars durant le premier trimestre de l’année en cours avec une production de l’ordre de 46,7 millions tonnes équivalent pétrole (TEP) dont 24 millions tonnes destinées à l’export, alors que le reste est dédié à la consommation locale », a expliqué Mohamed Arkab qui s’exprimait sur les ondes de la Radio nationale.

Il s’avère que les chiffres de Mohamed Arkab sont totalement faux et infondés. Et les chiffres officiels du commerce extérieur contredisent radicalement les informations avancées par Mohamed Arkab. Le montant global des exportations de l’Algérie durant les deux premiers mois de l’année 2021 a atteint 4,3 milliards de dollars (USD), dont seulement 402 millions USD hors hydrocarbures, a fait le ministère du Commerce dans un bilan communiqué à l’APS, l’agence de presse gouvernementale. Le même bilan démontre que la valeur globale des exportations durant la période janvier-février a régressé de 22,7% par rapport à la même période de l’exercice précédent où elle s’était établie à 5,6 milliards USD.

Les exportations algériennes continuent donc de reculer, pour ne pas dire de s’effondrer. Or, les exportations algériennes sont composées uniquement d’hydrocarbures à plus de 90 %. Et Sonatrach est le principal exportateur du pays. Si les exportations des hydrocarbures n’ont pas pu dépasser les 4,1 milliards de dollars durant le premier trimestre de 2021, comment Sonatrach peut-elle réaliser un chiffre d’affaires de 6,8 milliards de dollars ? C’est tout simplement impossible. Sonatrach tient son chiffre d’affaires de ses exportations en devises à l’étranger. Si elle exporte à peine 4,1 milliards de dollars durant les 3 premiers mois de l’année 2021, elle ne peut pas réaliser un chiffre d’affaires de 6,8 milliards de dollars pendant la même période.

Mohamed Arkab a menti. Et il en est pas à son premier mensonge car il avait occupé auparavant les fonctions de ministre de l’Energie entre mars 2019 et juin 2020. Et durant son mandat, de grossières Fake News ont été diffusées et distillées par son cabinet.

Il n’est également pas le seul ministre qui ment aussi grossièrement. Algérie Part avait démontré récemment que le ministre de l’agriculture Abdelhamid Hamdani concernant le  montant global des exportations agricoles algériennes durant les dix premiers mois de l’année précédente. D’après ce ministre, les exportations algériennes de produits agricoles avaient atteint 1,1 mds USD durant les 11 mois de l’année 2020.  Algérie Part a prouvé documents à l’appui que « cette déclaration est totalement infondée et repose sur des informations mensongères ». Le ministre Abdelhamid Hamdani a menti délibérément aux Algériennes et Algériens. Et pour cause, la direction des Etudes et de la Prospective relevant de la Direction Générale des Douanes algériennes avait publié un document officiel qui retrace et décrit minutieusement toutes les opérations du commerce extérieur de l’Algérie.

Ce document apporte toutes les statistiques précises et officielles sur les importations et exportations de l’Algérie durant les 11 mois de l’année 2020. Et dans ce document rédigé par une instance étatique algérienne spécialisée dans le traitement des opérations du commerce extérieur, en l’occurence les douanes algériennes, il n’y a absolument aucune mention d’une quelconque exportation de 1,1 milliard de dollars de produits agricoles durant les 11 mois de l’année 2020 !

Le ministre du Commerce, Kamel Rézig, est l’autre dirigeant qui prend les algériens pour des pigeons. Kamel Rezig avait promis que les prix des produits alimentaires de large consommation vont baisser à partir du 22 avril dernier après une envolée vertigineuse et une explosion de l’inflation ayant plongé dans la détresse des millions de foyers algériens.

Cette baisse des prix n’est jamais intervenue. Au contraire, les prix ont continué à monter  en flèche. Le prix du KG de la viande de poulet a atteint les 400 Da, un KG de tomate a dépassé les 150 Da, la pomme de terre affiche toujours des prix instables dépassant les 80 DA alors que tous les autres prix des fruits et légumes jouent au yo-yo. Face à une réalité qui les dépasse et des dossiers qu’il ne maîtrise pas, les ministres algériens recourent au mensonge pour bluffer leurs concitoyens. De la pure malhonnêteté.

 

 

5 COMMENTS

  1. Un peu de rigueur svp messieurs d’Algérie Part. Selon l’article Mr Arkab parle d’un montant de 6,8 mds pour 3 mois (1er trimestre 2021). Vous comparez ce montant à 4,3 mds pour 2 mois (janvier et février 2021). Cela est très plausible puisque votre chiffre donne un montant mensuel de 2,15 md, soit 6,45 mds pour 3 mois, toutes choses étant égales. Quant à l’agriculture, s’agit-il des 10 premiers mois de l’année 2020 ou des 11 premiers mois de la même année? Si le ministre de l’agriculture fait état d’un montant de 1,1 mds pour les 11 premiers mois de 2020, à combien s’élève le montant publié par les douanes algériennes pour la même période?

  2. Le chiffre annoncé par le ministre est plausible. Même si je pense comme vous qu’il a tendance à mentir et à beaucoup exagérer les faits. D’abord vous comparez les exportations de deux mois avec le chiffre d’affaire de trois mois.. Ensuite Sonatrach vend en Algérie, 20% de son chiffe d’affaire, 1,2 milliard de dollars qu’il faut ajouter aux exportations, en retranchant les ventes directes des partenaires de SH. Cela dit ces deux chiffres, les exportations de l’Algérie et le CA de SH sont ridiculement bas alors que les prix du pétrole et du gaz étaient au plus haut. Une seule explication : La production de pétrole et de gaz en Algérie est actuellement à un plus bas historique. Avec des exportations entre 20 et 30 milliards de dollars au maximum par an, les réserves de change vont très vite s’épuiser. Le financement non conventionnel saison 2 est dans quelques mois maximum, et le sauvetage par le FMI dans un an et demi maximum. Bon courage à celui qui ira en faire la demande après avoir fanfaronné qu’on le fera jamais pour soit disant préserver l’indépendance nationale, un autre dogme stupide qui va tomber en Algérie après le 51/49.

  3. Dans la rubrique super menteur: ajoutons Sabri Boukadom ministre des affaires etranges du pouvoir algérien. Tout excité pour avoir reussi enfin à decrocher un bref entretien tel avec son homologue americain, il a pretendu, hier,dans un tweet avoir abordé la question du Sahara occidental. Or, aussitôt après, le tweet de Bliken est arrivé comme un dementi. Bliken n’a fait aucune mention du Sahara occidental dans le sien.
    De l’art de recarder avec subtilité une grossièreté.

  4. Quand je regarde avec minutie cette photo « de FAMILLE » J’ai honte d’avoir serrer la main à une personne il se reconnaîtra.(lire ci dessous)
    Je n’arrive pas à comprendre comment une personne qui n’a besoin de rien vas se faire humilier « oui c’est une humiliation de prendre une photo avec ZEGHMATI celui qui veut rendre mes enfants apatrides !!
    Comment une personne intelligente de surcroît « pétrochimiste et écologiste » vas prendre une photo avec le ministre de l’énergie celui qui a ruiné la SONATRACH et pollué le désert et empêcher l’emergence de l’énergie verte (monopole de la sonatrach sur toute industrie de l’énergie) et je ne parle pas du schiste