Algérie : 1.242 incendies ont détruit 5.345 hectares de forêts et taillis, plus de 70 blessés dans un état grave

0
369

L’été 2022 est en train de tourner au cauchemar en Algérie. Et pour cause, 1.242 incendies ont détruit 5.345 hectares de forêts et taillis, a reconnu le directeur général de la protection civile, le colonel Boualem Boughlef. Le bilan des morts et des victimes risque, malheureusement, de s’alourdir  car plus de 70 blessés sont dans état jugé très grave par le personnel médical, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Ces blessés sont hospitalisés dans diverses structures publiques réparties essentiellement à travers les wilayas d’Annaba, Skikda, Sétif, Souk Ahras et El Tarf. Les cas les plus graves ont été transférés vers l’hôpital des grands brûlés du CHU de Douéra, a-t-on pu encore apprendre auprès de plusieurs sources concordantes. La situation critique de plusieurs de ces blessés risquent malheureusement d’alourdir le bilan des morts.

Il est à signaler que, pour l’heure, le bilan de deux jours de gigantesques incendies dans le nord du pays reste officiellement de 37 morts, dont 30 dans la zone d’El Tarf, 5 à Souk Ahras, à 200 km de là, et deux à Sétif (est). Plusieurs sources ont fait également état d’une 38e victime, un homme de 72 ans, à Guelma (est).

Sur le terrain, la Protection Civile assure que la situation s’apaise et sera bientôt maîtrisée.  « Nous luttons actuellement contre 11 incendies », a déclaré hier vendredi en soirée le directeur général de la protection civile, le colonel Boualem Boughlef. La Protection civile avait fait état plutôt de départs de feu notamment dans la zone d’El Tarf-El Kala, après avoir annoncé que « la totalité des incendies » des 48 heures précédentes étaient éteints.

Selon la gendarmerie, « plusieurs routes à El Tarf ont été fermées à cause du retour des feux ». Des familles du village d’Oued El Hout, près d’El Kala, ont été évacuées de leurs habitations proches d’une forêt en feu, selon des images publiées sur les réseaux sociaux.

Plus de 1.000 familles ont été évacuées depuis mercredi des zones sinistrées, a indiqué le colonel Boughlef. Plus de 1.700 pompiers ont dû être mobilisés pour venir à bout de plus de 70 foyers. Plusieurs médias parlent de disparus, sans confirmation officielle pour le moment. Plus de 1.700 pompiers ont dû être mobilisés pour venir à bout de plus de 70 foyers. Signalons enfin que plusieurs sources locales annoncent aussi un nombre important de disparus, sans confirmation officielle pour le moment.