Alger améliore son classement dans le TOP 1000 des villes du monde ayant les meilleurs écosystèmes pour les start-ups

0
274

Enfin une bonne performance pour l’Algérie. La capitale Alger a amélioré son classement dans le TOP 1000 des villes du monde ayant les meilleurs écosystèmes pour les start-ups. « Alger a enregistré le plus gros record annuel
d’amélioration parmi tous les écosystèmes étudiés avec un saut impressionnant au niveau du classement passant du 984e rang mondial en 2021 au 771e rang mondial en 2022. Si cette tendance se poursuit, l’Algérie pourrait devenir un sérieux prétendant à la liste des 100 meilleurs pays », relève ainsi l’édition 2022 du «Global Startup Ecosystem Index » de StartupBlink, qui classe les écosystèmes de start-up de 1 000 villes et de 100 pays à travers le monde.

StartupBlink est un centre de recherche qui a pour mission d’étudier les différents changements et développements qui impactent les écosystèmes de startups dans le monde. StartupBlink a créé un index, intitulé “The Global Startup Ecosystem Index “. Ce dernier a été mis à jour annuellement depuis 2017 et constitue le classement des écosystèmes de startups de 1000 villes et 100 pays. Il est construit à partir de milliers de points de données traités par un algorithme qui prend en compte plusieurs dizaines de paramètres. Cet Index est basé sur 3 facteurs majeurs : Quantité (Nombre de startups, nombre d’espaces de coworking, nombre d’accélérateurs…), qualité de startups et ses organisations de soutien et l’environnement d’affaires.

Depuis le rapport de 2021,  nous constatons une importante augmentation du nombre de pays africains inclus dans le top 100 mondial des écosystèmes de start-ups. La trajectoire de l’écosystème des start-up africaines semble être en marche. Même si elle demeure distancée par de nombreux pays africains, l’Algérie commence à améliorer ses indicateurs pour offrir un meilleur écosystème aux startups désireuses de se développer dans le pays.

Alger s’est classée ainsi à la 771e place mondiale sur les 1000 villes sélectionnées par StartupBlink pour leur capacité à offrir un écosystème permettant le développement des startups. Les efforts fournis ainsi par le gouvernement algérien pour appuyer le développement des startups commencent ains à payer. Mais ils demeurent insuffisants pour permettre à notre pays de positionner parmi les pays africains les plus attractifs pour les créateurs de startups. Preuve en est, Alger est encore surpassée et battue par de nombreuses villes africaines jugées beaucoup plus évoluées pour accueillir des startups à l’image de Lusaka en Zambie (734e), Luanda en Angola (634e) ou Tunis (417e).

Notons, par ailleurs, que la ville de Lagos est la seule ville africaine disposant du meilleur écosystème pour les start-up.  Lagos se classe à la 81e position, soit un bond de 41 places par rapport à 2021. Ce qui en fait la première ville africaine à entrer dans le top 100 mondial.

Selon le « Global Startup Ecosystem Index »,  Lagos doit son succès à son immense potentiel et à son dynamisme, avec des sociétés comme Jumia, Flutterwave, CredPal. La ville est classée 24e au niveau mondial dans le secteur de la Foodtech et 43e dans le commerce électronique et de la vente au détail. Le succès de Lagos propulse le Nigeria au 61e rang mondial. Ce qui en fait le pays le mieux classé en Afrique de l’Ouest, le deuxième en Afrique et le quatrième de la région Moyen-Orient et Afrique.

Signalons enfin que comme en 2021, les États-Unis, le Royaume-Uni, Israël, le Canada et l’Allemagne figurent encore cette année encore dans les cinq premières places et conservent leur avance.