Alger absente du Top 100 des villes durables

0
366

Alger ne figure pas dans le TOP 100 des villes durables réalisé par la société néerlandaise Arcadis qui a retenu seulement 6 villes africaines, à savoir Le Caire, Le Cap, Nairobi, Johannesburg, Lagos et Kinshasa.  Selon ce classement mondial, toutes ces villes africaines ont en commun, la mise en place d’infrastructures favorisant la transition écologique. Ce qui fait visiblement encore défaut à Alger et toutes les autres villes algériennes qui n’ont pas été retenues par ce prestigieux classement mondial. 

Pour l’édition 2022 de son Indice des villes durables publié le 14 juin 2022, la société néerlandaise Arcadis s’est laissé séduire par six villes africaines à l’instar du Caire en Égypte (86e), du Cap en Afrique du Sud (89e), de Nairobi au Kenya (96e), de Johannesburg en Afrique du Sud (97e), de Lagos au Nigéria (99e) et de Kinshasa en République démocratique du Congo (100e). Les six villes africaines partagent le palmarès avec d’autres métropoles de la planète, pour avoir bravé 32 critères portant sur l’efficacité énergétique, la mobilité, la gestion des déchets, l’accès à l’eau potable, la protection de la biodiversité et les innovations technologiques. Bien d’autres aspects ont également été pris en compte, notamment la qualité de l’air et la résilience climatique.

« Chaque ville est unique et possède sa propre combinaison de forces et de faiblesses. Il n’existe pas de solution unique qui puisse propulser une ville vers le développement durable. Il existe également d’autres défis interconnectés, tels que l’accessibilité au logement et l’égalité des revenus, que les villes doivent relever pour réaliser des progrès durables », affirme John Batten, le directeur d’Arcadis Global Cities. L’entreprise basée à Amsterdam aux Pays-Bas opère dans le conseil et l’ingénierie et compte une équipe de 29 000 personnes actives dans plus de 70 pays.

Soulignons enfin que l’Indice des Villes Durables (Sustainable Cities Index) (SCI) évalue la prospérité dans 100 pays. Oslo est en tête de l’indice, suivie par de nombreuses villes européennes. Tokyo, Seattle et San Francisco figurent également parmi les dix premières.  Le SCI classe les villes en fonction de trois piliers de la durabilité : la planète, les personnes et les bénéfices. Composés de 26 indicateurs et de 51 mesures, les piliers signalent la prospérité globale et reflètent les services et les résultats interdépendants que les villes doivent prendre en compte dans la poursuite de leurs objectifs de durabilité. La recherche met également en évidence les forces et les opportunités de certaines villes.

L’édition 2022 marque le 5e SCI d’Arcadis et adopte une vision holistique de la durabilité pour mettre en évidence les défis en constante évolution auxquels les villes sont confrontées. Les villes incluses ont été choisies pour fournir une vue d’ensemble de l’environnement urbain mondial, de la couverture géographique, de la variété économique, des attentes de croissance future et des défis de durabilité. Les indicateurs ont été évalués par les experts d’Arcadis, et les paramètres ont été sélectionnés en fonction des informations disponibles dans toutes les villes et de la crédibilité des sources.