AIR ALGERIE – Adel Frik et le Surprenant Contrat Signé avec la Société Française Alyzia !

0
297

Nommé le 18 Juin 2022 à la tête d’Air Algérie, Yacine Benslimane a acté la décision de limoger le directeur des opérations au sol Adel Frik, fils de Bachir, l’ancien Wali d’Oran et d’Annaba incarcéré pour 7 Années, avant son acquittement en Janvier 2022, pour des affaires trafic foncier et de faux et usage de faux, signature de marchés contraires à la réglementation, escroquerie, passe-droits et corruption.

Auteur : [email protected]

Le poste de directeur des opérations au sol est un poste stratégique qui a pour mission de gérer toute la planification des équipages dans le respect de la réglementation en vigueur ainsi que d’organiser le vol dans son intégralité (restauration de bord, transports, hébergement équipage et passagers, etc).

Selon nos informations, Adel Frik a été limogé de son poste pour plusieurs raisons, dont celle d’avoir signé, en dehors de tout cadre réglementaire et pendant la période Covid19, un contrat de services avec la société Alyzia.

Alyzia, ancienne filiale d’Aéroports de Paris (ADP), est une entreprise de services offrant des prestations aux compagnies aériennes dans l’assistance en escale que sont le service passage, le service piste, le service fret aérien, le service trafic et le service assistance des vols.

Alors que le trafic aérien était totalement paralysé par la crise sanitaire due à la pandémie du Coronavirus, Adel Frik a décidé reconduire le contrat d’Air Algérie avec la société Alyzia, qui arrivait à échéance.

Avait-il les autorisations pour cela ? Nous avons tenté de joindre la Direction Générale d’Air Algérie, en vain…

Nous aurions aimé savoir pourquoi le montant du contrat passé avec Alyzia, prévu pour une durée de 5 années, a été revu à la hausse par rapport à la période précédente ou le trafic aérien était à son comble !

En effet, plusieurs options ont été rajoutées au contrat primaire concernant les deux aéroports parisiens de Roissy et d’Orly, pour atteindre la somme de 18 Millions d’Euros !

Par ailleurs durant notre enquête, nous savons appris que le Groupe Air Algérie n’avait émis aucun appel d’offres pour mettre en concurrence les sociétés offrant ce type de prestations, comme le recommande le décret organisant la procédure d’appel d’offres et le code des marchés publics.

Ou était le contrôle de la hiérarchie et de la tutelle ?

Rappelons que la procédure d’appel d’offres a été élaborée de manière à exclure expressément la négociation et à asseoir le choix de l’offre sur l’avantage économique qu’elle peut représenter.

Or en 2020, Adel Frik a, selon nos informations, directement négocié avec deux personnes dépêchées par la société Alyzia que sont l’actuel Président Directeur Général Mounir K. et le Directeur Youcef D.

Notons que ce dernier a été condamné en correctionnelle, pour des faits commis entre 2014 et 2019 à l’aéroport d’Orly, à 12 Mois de prison dont 6 avec sursis avec interdiction de se rendre à l’aéroport d’Orly, pour harcèlement moral à l’encontre d’une dizaine de salariées en 2020 !

Mais la réelle question demeure sans réponse à l’heur actuelle, pourquoi Adel Frik s’est-il précipité à signer un contrat de prestation à la hausse en pleine crise sanitaire et avec un trafic aérien réduit, sans passer par la procédure légale ?

La nouvelle Direction d’Air Algérie va-t-elle envoyer ces éléments, qui s’apparentent clairement à une affaire de dilapidation de deniers publics, à la Justice algérienne et poursuivre ceux qui, nombreux dans la compagnie publique de transport aérien, occupent pour certains des postes d’influence, dans le seul et réel but d’agir pour leurs propres intérêts ?

À suivre.