AFFAIRE CHERFAOUI – Un Acteur de Cinéma Menace Notre Journaliste !

0
763

Depuis la publication de notre article « Les Bonnes affaires du PDG de Frater Razes, Abdelhamid Cherfaoui, en France et en Espagne », l’auteur de l’article fait l’objet de menaces et de tentatives d’intimidation de la part de nombreux amis de Mr Cherfaoui, patron du groupe pharmaceutique algérien Frater Razes.

L’enquête, sérieusement menée avec documents et preuves irréfutables, a dévoilé une activité illégale consistant en l’achat de biens immobiliers en France et en Espagne, ainsi que la création par Mr Cherfaoui, sans autorisations de la Banque d’Algérie, d’entreprises dans ces deux pays européens.

Ces entreprises agissaient en qualité d’intermédiaires entre Frater Razes et les fournisseurs étrangers de matière première et de machines entrant dans le secteur du pharmaceutique.

Le Responsable de cette enquête avait pris les soins de contacter Mr Cherfaoui qui n’a pas pris soin de répondre à ses questions.

Toutefois, d’autres personnes ont pris attache avec le journaliste auteur de l’enquête par courriel, on retrouve parmi eux : Mr Imad Benchenni, qui a usé d’un ton menaçant envers notre collègue et a tenté de l’intimider.

Cette personne qui est un acteur et responsable de la société Groupe Red Motion, avait d’abord cru qu’il s’adressait au Rédacteur en Chef d’Algeriepart, avant d’affirmer dans ces mails à notre journaliste que ce dernier avait fait du chantage et avait profité ?

De quoi ? On n’en sait pas plus que vous…

Benchenni va même jusqu’à déclarer qu’il allait chercher à découvrir l’identité de notre journaliste tout en l’informant qu’ « il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas »…

Un peu plus loin Imad Benchenni tentera à nouveau d’intimider l’auteur de l’article en lui disant qu’il ne fallait pas qu’il réagisse comme tel, surtout qu’il travaillait pour Algeriepart, appartenant selon lui à un de ses amis !

Devant un tel comportement, le journaliste, qui n’a fait que son travail, se réserve le droit d’ester en justice cette personne auteur d’un délit, en déposant toutes les preuves et captures d’écrans.

Nous nous insurgeons contre ces pratiques d’un autre âge et d’un niveau bien bas et bien évidemment soutenons totalement le travail de nos journalistes à défendre les intérêts de notre Pays contre tous ceux qui violent nos lois. Quels qu’ils soient !

Autant qu’ils sachent que ce genre d’incidents ne fait que renforcer nos convictions et nous rassure que nous sommes sur la bonne voie.

Dont acte !