A la suite de l’incarcération abusive de Lazhar Zouaimia : le Canada recommande à ses ressortissants « d’éviter tout voyage en Algérie »

4
1267

L’arrestation et ensuite l’incarcération abusive du militant du Hirak Lazhar Zouaimia, un algérien établi au Canada depuis de nombreuses années et titulaire de la Nationalité canadienne, a fait réagir les autorités diplomatiques du Canada. Celles-ci déconseille fortement à ses ressortissant de se rendre en Algérie.

Affaires mondiales Canada, un ministère du gouvernement fédéral canadien chargé des relations diplomatiques et consulaires, de stimuler le commerce international et d’organiser l’aide internationale du Canada, a confirmé qu’il a pris en main l’affaire du militant algéro-canadien Lazhar Zouaimia emprisonné le 22 février dernier dans des circonstances très troublantes. 

Affaires mondiales Canada a indiqué ainsi qu’il « en contact avec les autorités locales afin de recueillir d’autres renseignements et [de fournir] une assistance consulaire », a confirmé à ce propos une porte-parole citée par Le Devoir, un quotidien d’information publié à Montréal, au Québec.

D’après la même source,  le même ministère recommande également aux Canadiens « de faire preuve de grande prudence en Algérie, et d’éviter tout voyage et tout voyage non essentiel dans certaines régions du pays ». Le cabinet de la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, n’a pas voulu faire de commentaires.

Même l’employeur canadien de Lazhar Zouaïmia a réagi officiellement à son incarcération en Algérie. En effet,  Hydro-Québec, a dit être en contact avec la famille de son employé et assure suivre la « situation de près, notamment par l’entremise de [ses] équipes de ressources humaines et de sécurité corporative », a expliqué Cendrix Bouchard, porte-parole de la société d’État, dans les colonnes du quotidien Le Devoir. Pour rappel, Hydro-Québec est une société d’État québécoise responsable de la production, du transport et de la distribution de l’électricité au Québec.

Lazhar Zouaimia est accusé officiellement par les autorités algériennes d’avoir fait « l’éloge des actes terroristes à travers la technologie des médias et de la communication » et de « soutenir et appuyer un groupe terroriste ».

« Ces formulations abusives et lourdement chargées en Algérie — qui a été frappée par la violence du terrorisme durant la décennie noire, à la fin des années 1990 — sont utilisées à dessein par les militaires au pouvoir en Algérie pour discréditer et écraser le mouvement de contestation populaire », déplore à ce propos Le Devoir. Ce quotidien basé à Montréal ne manque pas de rappeler enfin que « Lazhar Zouaïmia est surtout un citoyen engagé, militant pour Amnistie internationale, qui n’a rien fait de plus que de participer à des manifestations à Montréal contre le pouvoir cacique algérien et d’afficher son opposition politique sur les réseaux sociaux ».

 

 

 

 

4 COMMENTS

  1. C’est normal que le gouvernement canadien recommande à ses citoyens d’éviter de se rendre dans un pays aux mains de terroristes ! Il fait la même recommandation pour l’Afghanistan aux des Talibans.

    Généraux criminels
    DRS TERRORISTES

  2. L’idéal serait que la Grande poupée « poutine » tombe pour que toutes les autres petites qu’il a enfanté tombent à leur
    tour ; ainsi, naturellement, le système « poupées-russes » mourra de sa belle mort, d’overdose matérielle, car, sans âme !
    J’en connais qui seront heureux, pour qu’à nouveau, ils se remettront à respirer !
    Alors, à défaut de pouvoir croiser le fer, on croise les doigts, comme disent les chrétiens !

  3. La poupée russe de poutine va finir par être abattue au fond d’un trou comme l’ont été les deux chiens Kadhafi et saddam, en espérant le monde va ouvrir grand les yeux sur le fait que les dictatures n’ont plus leurs places dans un monde libre.