A cause du COVID-19, la Sonatrach a fonctionné avec seulement 30 à 40 % de ses effectifs

1
1077

La pandémie de la COVID-19 avait entièrement paralysé en Algérie le secteur des hydrocarbures tout au long de l’année 2020. Preuve en est, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a fonctionné avec seulement 30% de son effectif fonctionnel et 40% de son effectif opérationnel, a pu constater Algérie Part au cours de ses investigations. 

C’est dire que la majorité des employés de Sonatrach était mis au congé forcé en raison des mesures sanitaires imposées dans le cadre du dispositif anti-Covid. Selon les informations que nous avons pu confirmer au cours de nos investigations, Sonatrach a entièrement délaissé les investissements productifs liés aux travaux d’exploration de nouveaux puits ou de forages pétroliers ainsi que gaziers pour se concentrer uniquement sur la maintenance de l’outil de production et la continuité des activités au niveau des installations et des projets.

Autre élément intriguant et étonnant : malgré la crise sanitaire et l’immobilisation des effectifs, la direction générale de Sonatrach a continué de recruter de nouveaux employés. En effet, en dépit des contraintes imposées par la pandémie COVID-19, les recrutements
en externe en 2020 ont progressé : 2 824 agents permanents ont rejoint l’entreprise. Ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à 2019 alors que l’Algérie était paralysée par la crise sanitaire. Pourquoi relancer les recrutements alors que la majorité écrasante des effectifs existants étaient déjà au chômage forcé et les investissements productifs étaient gelés ?

A cette question, aucune source officielle ou officieuse au sein de la Direction générale de Sonatrach n’a daigné apporter une réponse précise. Ce qui démontre enfin l’opacité entourant le bien-fondé économique des recrutements opérés annuellement par la Sonatrach.

 

1 COMMENT

  1. Et alors ?
    L’entreprise dans laquelle je travaille à Paris a fonctionné pendant des mois avec 40% de son effectif!
    C’est le cas de beaucoup d’entreprises notamment les PME
    Et dans le pays qui te finance? Demandes à tes maîtres de te donner quelques indicateurs