430 supporters verbalisés et 25 autres placés en garde-à-vue : le véritable bilan des manifestations de joie des supporters algériens en France

4
966

Les médias et les politiques français ont largement exagéré l’ampleur des manifestations qui ont suivi la victoire de la sélection algérienne de football lors de la finale de la Coupe Arabe organisée le 18 décembre dernier à Doha. Ce jour-là, l’Algérie avait remporté pour la première fois de son histoire la Coupe Arabe en battant la Tunisie de deux buts à zéro. Une véritable liesse populaire s’est emparée des rues de plusieurs grandes villes françaises à la suite du triomphe de la sélection nationale algérienne de football. 

Les Algériens forment la première communauté étrangère établie sur le territoire français. Au moins 3 millions de personnes vivant en France ont une relation directe ou indirecte avec l’Algérie. Il était donc prévisible que la victoire de l’Algérie à Doha donne lieu à des scènes de liesse et des manifestations de joie dans les rues de Paris ainsi que des autres importantes villes françaises comme Lyon ou Marseille. Or, en pleine campagne électorale pour les élections présidentielles françaises prévues en avril 2022, ces manifestations populaires ont provoqué l’ire de nombreux politiques français suscitant par la même occasion une couverture politique très controversée axée uniquement sur les dérapages de ces supporters algériens qui auraient provoqué des incidents notamment à Paris.

Il s’avère que ces affirmations sont totalement infondées et les annonces faites par la majorité des médias français ont été largement exagérées en s’appuyant sur des faits sciemment gonflés. Preuve en est, une note de cabinet du préfet de Police de Paris Didier Lallement, datée du 19 décembre et révélée par le magazine Le Point, affirme au contraire qu' »aucun incident particulier n’a été signalé » sur l’avenue des Champs-Élysées, où de nombreux supporteurs algériens s’étaient regroupés, bloquant pendant un temps court la circulation automobile.

A Paris, le bilan de la Préfecture de Police fait part de 430 supporters algériens verbalisés, 31 supporters algériens interpellés dont 25 ont été placés en garde-à-vue. « Au total, sur l’ensemble du ressort de la PP, les policiers ont arrêté 37 personnes, dont 30 ont été placées en garde à vue. Dans l’Hexagone, avec les interpellations parisiennes, le chiffre monte à 55 », indique ainsi à ce sujet Le Point sur son site internet.

« Sur le secteur Barbès-République, les forces de l’ordre veillaient également au grain. Elles ont dénombré jusqu’à 350 supporteurs en liesse, dont quelques-uns ont lancé des fumigènes. La foule s’est dispersée vers 23 heures, sans incident », a encore rassuré la même source qui cite toujours le rapport du préfet de Police de Paris Didier Lallement.

Sur le plan judiciaire, seulement 6 supporters algériens ont été présentés à un officier de police judiciaire pour un rappel à la loi. Un seul a été déféré devant un juge et trois d’entre eux ont vu leur garde à vue prolongée, dont un SDF et une personne de 18 ans ayant insulté la police. Un jeune homme de 23 ans a été convoqué pour conduite en état d’ivresse, tandis qu’un autre, dans le même état et porteur d’un drapeau algérien, n’a fait l’objet d’aucune poursuite.

 

4 COMMENTS

  1. Sans compter qu’au bled il y’a eu des morts !
    Ces amnésiques Hittistes-Hirakistes-Harragas-Diaspora chassés par la porte, a qui on n’a même pas construit un
    stade digne de ce nom, reviennent par la fenêtre, pour gagner la « Botolla » pour l’offrir à leurs bourreaux ! Y’a pas à dire,
    on est un peu beaucoup « maso » pour célébrer inconsciemment la dictature en chantant !

  2. 430 seulement, mais ne peut on dire que c’est déjà beaucoup ???
    Les Algériens accepteraient ils que des étrangers Viennent foutre le bordel chez eux? J’en doute ?
    Surtout ne me dites pas qu’ils sont Français ou bi nationaux, car tout le monde sait pourquoi ils le sont devenus.
    Définitivement la civilité,le progrès, et le vivre ensemble est une chimère avec les arabes et surtout la religion musulmane qui est aujourd’hui de mise avec la bigoterie qui en découle.Je ne parle pas de la religion telle que pratiqué par nos anciens.

  3. Dans l’islam, on agit en troupeau de moutons !
    Les règles dans une société de mécréants, ils s’en foutent complètement !
    Le plus important c’est la RÉPUTATION dans la fameuse # communauté # et/ou dans la # Cité # !
    Gare à celui qui ne fait pas le ramadan ou la fille qui porte une jupe !!

  4. Les français sont excédés par les supporters algériens car ils se souviennent que recemment ils ont aussi ôté des drapeaux français des frontons de mairies pour les brûler et accrocher à leurs places des… drapeaux algériens!
    Sans compter les bris de vitrines de magasins et autres actes de sauvageries ponctués de tapages nocturnes qui couvrent de honte tous les maghrébins de France et sont tout benefice pour l’extrême-droite raciste qui ne remerciera jamais assez ces supporters algériens pour la pub gratuite qu’ils font comme des imbéciles.
    Et c’est devenu une tradition que l’Algérie perde ou gagne. D’où la couverture médiatique car c’est devenu un phénomène de société inacceptable.
    Les innombrables…18 et bientôt 19 consulats algériens seraient bien aviser de recadrer et encadrer leurs ressortissants qui sont un boulet pour tout ce qui ressemble à un arabe. Faut pas s’étonner si dans le Monde une etude demontre que les arabes sont discriminés pour l’emploi, le logement, les discothèques etc…